Cet acte insensé des USA, qui feraient mieux de balayer devant leur porte et de cesser de provoquer des conflits et des ingérences dans le monde entier pour assurer leur hégémonie mondiale en péril, peut nous mener aux portes de la Troisième Guerre Mondiale. C’est si vrai qu’Antonio Gutierrez, le secrétaire général de l’ONU, vient de déclarer solennellement que nous n’avons jamais été « si proches de l’anéantissement depuis la fin de la guerre froide » ; en clair, depuis l’an 1984 où les USA, pour forcer l’URSS à capituler politiquement (ce qu’ils ont obtenu indirectement avec l’avènement du super-capitulard Gorbatchev à Moscou en 1986), avaient implanté leurs euromissiles nucléaires en Allemagne, plaçant Moscou à 5 mn du feu nucléaire américain.

Ce danger de conflagration mondiale et nucléaire est d’autant plus grand que déjà, en Ukraine, la guerre oppose de fait, par régime fantoche et pronazi kiévien interposé, la Fédération de Russie amie de la Chine populaire à l’ensemble des forces de l’OTAN qui, USA en tête applaudis par toute la fausse gauche social-impérialiste européenne, social-démocratie et euro-écolos en tête, ne cessent de jeter de l’huile sur le feu du conflit en cours à propos du Donbass… et de Taïwan.

Comme par hasard des troubles graves ont lieu aussi présentement entre les populations serbes persécutés au Kosovo et le régime de Pristina, violemment hostile à la Serbie et mis en place par l’OTAN. Laquelle avait déjà détruit Belgrade (et « par erreur » bombardé l’ambassade chinoise !) et dépecé la Yougoslavie (ex-République Socialiste Fédérative de Yougoslavie) à la fin des années 1990 avec l’aide empressée du gouvernement de la « gauche plurielle » de Lionel Jospin (PS), Dominique Voynet (« les Verts ») et Marie-Georges Buffet (PCF), l’ex-« gaulliste » Chirac cautionnant cette guerre décidée par William Clinton.

Et pendant que la marche au néant s’accélère, Macron pérore à Yaoundé et somme arrogamment les Africains de faire bloc contre la Russie. Au lieu de chercher les voies de la désescalade et de la coopération internationale. le régime macroniste appuyé par les LR, les Verts et le PS, fournit des canons de haute précision au régime ukrainien menacé de déroute (le devoir de Hollande, puis de Macron, eût été au contraire de sommer Kiev de respecter les accords de Minsk sur l’autonomie du Donbass dont le président ukrainien était signataire et dont Paris et Berlin étaient garantes !). Préparant depuis des années, sous l’égide du nouveau chef d’état-major qui s’en est publiquement vanté, un « conflit de haute intensité » avec la Russie et avec la Chine sous l’égide du Pentagone et de l’OTAN, Macron passe son temps à palabrer au téléphone avec le dangereux Zelensky sans rien faire, bien au contraire, pour désamorcer le conflit mondial qui approche à grands pas.

Un conflit qui, s’il se mondialise et se nucléarise, comme c’est au final possible, voire probable, peut anéantir la France, l’humanité et mettre fin à toute vie sur Terre !

Dans ces conditions, il est anormal qu’un parti qui se dit « communiste » ait de facto cessé tout travail militant de masse « en bas » contre l’OTAN et pour la paix. Le PRCF est actuellement la seule organisation communiste française qui ne se contente pas de mots, mais qui colle des affiches, qui tracte et qui pose des banderoles pour dénoncer l’OTAN et l’UE, pour dénoncer les néonazis et la fascisation en Ukraine et pour appeler à la désescalade alors que toutes les forces de paix et que tous les véritables patriotes, et donc l’ensemble des communistes dignes de leurs combats passés devraient manifester et militer ensemble en ce moment contre un danger au moins aussi grand que celui qui menaça le monde en 1962 ou en 1984 !

Il est triste également que la France dite « insoumise » ait elle aussi renoncé à toute action militante « en bas » contre l’OTAN et que Mélenchon (qui a enterré son brillant discours de Marseille sur la paix de 2017…) n’ait fait rien d’autre pour la paix que de déclarer qu’il n’avait « rien contre l’idée d’humilier Poutine » et qu’il continuerait les livraisons d’armes à Kiev s’il devenait Premier Ministre de Macron…

Il est également honteux que les pseudo « écolos » d’EELV, eux aussi affiliés à la NUPES, poussent au surarmement en Ukraine en se désintéressant de la paix, de la crise économique énorme qui arrive, de la hausse spéculative des prix dont profitent Total et Cie, de la super-pollution que va entraîner l’arrivée massive des gaz de schiste américains en Allemagne. Et que ces gens qui n’ont hypocritement en bouche que le climat et la biodiversité poussent objectivement, « Verts » allemands et français en tête, au réarmement massif de l’Allemagne et à un conflit mondial qui, s’il se nucléarise, pourrait déboucher sur l’ »hiver nucléaire » et sur la disparition de toute vie complexe sur Terre !

Enfin où sont passées les confédérations syndicales, CGT en tête, qui jadis était capable d’agir contre la guerre en liant la bataille de la paix et du désarmement aux luttes pour les salaires et le progrès social ? Plus que jamais, nous, militants franchement communistes et syndicalistes de classe fidèles à l’exemple anti-impérialiste de Montmousseau, de Benoît Frachon et d’Henri Krazucki, ainsi qu’aux orientations pacifiques de la FSM, déclarons : l’argent pour les salaires, pas pour la guerre !

En conséquence, les militants franchement communistes du PRCF continueront d’accomplir cet été leur devoir internationaliste et patriotique à la fois en affichant partout :
« MONDE PACIFIQUE OU EUROPE ATLANTIQUE, IL FAUT CHOISIR » !

Pour l’indépendance nationale, la paix, l’augmentation générale des salaires et pensions, unité ouvrière et populaire pour exiger :

# halte à la course aux armements, halte à l’escalade, halte aux livraisons d’armes !
# halte à l’alignement de la France sur les faucons et les provocateurs professionnels de Washington, Nancy Pelosi et Biden en tête !
# halte à la sinophobie et à la russophobie médiatiques exacerbées, halte à l’anticommunisme et à l’antisoviétisme à retardement !
# il faut que la France sorte au plus tôt de l’OTAN belliciste et de son appendice européen l’UE !
# sortons de l’UE, cette Europe atlantique et supranationale de la fascisation continentale et de la marche à la guerre mondiale !

Agissons ! Alertons en priorité la jeunesse et la classe ouvrière !
Il y va, peut-être même à court terme, de l’avenir et de la survie même de notre espèce et de notre pays !


Georges GASTAUD

secrétaire national adjoint du PRC.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.