Athènes a remis ce 5 août à Washington l’informaticien russe et expert en cryptomonnaies Alexandre Vinnik, qui avait purgé une peine de prison en France et en Grèce. Il fait l’objet aux Etats-Unis de 21 chefs d’accusation.

La Grèce a extradé vers les Etats-Unis un expert russe en informatique et en cryptomonnaie condamné pour blanchiment d’argent en France, quelques heures après sa sortie de prison, a annoncé ce 5 août son avocat.

Alexandre Vinnik «a été placé à bord d’un avion privé à destination des Etats-Unis» sans qu’on lui ait permis de demander l’asile en Grèce, a déclaré son avocat, Zoe Konstantopoulou.

Agé de 43 ans, il avait été remis à la Grèce par les autorités françaises la veille, quelques semaines à peine après sa condamnation définitive à Paris à cinq ans de prison pour blanchiment d’argent par la Cour de Cassation, plus haute autorité judiciaire française, a précisé en France une source proche du dossier.

Père de deux enfants, Alexandre Vinnik a passé deux ans en prison en France après avoir été extradé par la Grèce au terme d’un bras de fer diplomatique. Il avait été arrêté en juillet 2017 dans la station balnéaire grecque d’Halkidiki (nord) et la Grèce avait décidé de le remettre à la France, alors que la Russie et les Etats-Unis demandaient également son extradition. Dénonçant «torture» et «traitement inhumain», ses avocats avaient à l’époque demandé sa libération pour causes médicales, Alexander Vinnik ayant été très affaibli par la grève de la faim qu’il avait commencée en Grèce pour protester contre son extradition. Le ressortissant russe fait l’objet aux Etats-Unis de 21 chefs d’accusation, dont usurpation d’identité, complicité de trafic de drogue et blanchiment d’argent.

En Russie, il est accusé de fraude pour un montant de 9 500 euros.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.