Une salamandre de Weller. Si celle-ci est bien identifiée, la majorité de ses cousines insuffisamment documentées sont estimées menacées d’extinction.

5 août 2022 à 15h52,

Durée de lecture : 1 minute

Animaux

Toujours plus d’espèces en danger. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Communications Biology, près de la moitié des espèces dont le risque d’extinction ne peut pas être évalué par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), faute de données suffisantes, sont menacées.

Grâce à un algorithme, des chercheurs ont estimé que sur les 7 699 espèces pour lesquelles on manque d’informations, près de 4 336 d’entre elles seraient probablement menacées d’extinction. Ce sont 85 % des amphibiens sur lesquels on manque d’informations qui sont concernés, ainsi que 40 % des poissons à nageoires rayonnées, 61 % des mammifères, 59 % des reptiles et 62 % des insectes.

L’étude estime qu’entre un tiers et la moitié des espèces marines aux données lacunaires sur les côtes du monde seraient menacées d’extinction. Quant aux espèces terrestres, elles se trouvent en majorité en Afrique centrale, Asie du Sud et à Madagascar.

Pour rappel, l’UICN publie chaque année une liste rouge mondiale des espèces menacées. La dernière mise à jour date du 21 juillet dernier et compte désormais 147 517 espèces, dont 41 459 menacées d’extinction.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.