par Magyar Hírlap.

À peine un mois après leur livraison, les premiers canons automoteurs blindés allemands ont déjà cessé de servir en Ukraine, selon un rapport du journal allemand Der Spiegel.

Le ministère allemand de la défense a été informé par Kiev la semaine dernière qu’un message d’erreur était apparu sur les canons et que plusieurs d’entre eux devaient être réparés. Selon la Bundeswehr, le dysfonctionnement pourrait s’expliquer par le fait que les Ukrainiens tirent les canons de manière plus intensive que ce que la technologie permet.

Cela signifie que les systèmes de chargement sont soumis à des contraintes trop élevées. Un autre problème pourrait être que les soldats tireraient de trop loin avec les munitions spéciales ; les grenades intelligentes utilisées par ces canons étaient destinées à des frappes de précision à plus courte portée.

La Bundeswehr a expliqué qu’une mauvaise utilisation des armes pourrait avoir contribué à une usure plus rapide. Malgré ces problèmes, elle a toutefois accepté de fournir à l’Ukraine des lots d’armes supplémentaires.

Dans le même temps, l’armement de l’Ukraine par l’Occident soulève plusieurs problèmes. En raison du flux illimité d’armes, celles-ci peuvent facilement se retrouver sur le marché noir ou être perdues. Plusieurs pays européens ont déjà averti que des armes ont parfois été redirigées vers d’autres nations. Les autorités suédoises, par exemple, ont révélé que des armes antichars sont déjà apparues dans les cercles de bandes criminelles en Suède.

De son côté, l’expert en politique de sécurité Robert C. Castel a attiré l’attention sur le fait que les systèmes d’armes occidentaux – le missile antichar Javelin et le missile antiaérien Stinger – peuvent être utilisés contre des cibles civiles et industrielles aussi bien que militaires. Selon lui, ce n’est qu’une question de temps avant que ces livraisons d’armes aient des conséquences inattendues. Ces armes pourraient rester cachées quelque part en Europe pendant plusieurs décennies, comme l’équivalent moderne des mines et des bombes aériennes héritées des guerres mondiales, a-t-il ajouté.

source : Remix News

via Aube Digitale



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.