Par Christelle Néant pour Donbass-Insider

Poursuivant sa politique de bombardements de terreur de la capitale de la RPD (République Populaire de Donetsk), l’armée ukrainienne a bombardé le 5 août 2022 l’hôpital n°17 de Donetsk, la gare, ainsi qu’un bus qui se trouvait dans le nord de la ville, faisant quatre morts et 19 blessés (dont un enfant) parmi les civils.

Alors que les forces alliées (armée russe et milice populaire de la RPD) ont pris le contrôle de la totalité du village de Peski, en périphérie de Donetsk, l’armée ukrainienne a décidé de se venger sur les habitants de la ville en menant de nouveaux bombardements terroristes.

Après avoir bombardé la veille la cérémonie funéraire du colonel Korsa, faisant huit morts et cinq blessés parmi les civils, l’armée ukrainienne a tiré le 5 août 2022 au matin à coup de lance-roquettes multiples Grad sur l’hôpital n°17 de Donetsk, situé dans le district de Kouïbychevski.

Voir

L’armée ukrainienne a aussi visé la gare de Donetsk, située dans le même district.

Les tirs contre le district de Kouïbychevski ont fortement endommagé l’hôpital (une roquette a touché le toit) ainsi que la gare, et ils ont tué un civil et blessé 14 autres dont un enfant. Deux des civils ont été blessés par des mines « pétale » larguées par les roquettes Grad.

Plus tard en soirée, l’armée ukrainienne a bombardé le district de Kievski, au nord de Donetsk, avec de l’artillerie OTAN de 155 mm, touchant un bus rempli de passagers. Ce bombardement de terreur a fait trois morts et cinq blessés parmi les civils. Les images prises sur place montrent un véritable bain de sang.

Photos du bus bombardé, attention images très choquantes (18+) :

Voir

Il est clair que ces bombardements terroristes de l’armée ukrainienne contre Donetsk sont une façon de se venger de la perte de Peski et de celle à venir de Maryinka et Avdeyevka, où les défenses ukrainiennes ont été percées et où les forces alliées avancent. Plus au nord, à Artiomovsk, les défenses ukrainiennes ont là aussi été percées et les forces alliées sont entrées dans la partie est de la ville.

En attendant que la ligne de front recule assez loin de Donetsk, l’artillerie russe et celle de la RPD frappent intensivement les positions ukrainiennes afin de faire cesser les tirs contre les civils, et briser les défenses pour continuer l’avancée des forces alliées.

Christelle Néant

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.