• mar. Sep 27th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Économie psychédélique et hallucinatoire

ByVeritatis

Août 9, 2022


par Patrick Reymond.

Poutine frappe les mains et frappe des pieds de manière efficace.

Contre des ennemis qui n’avaient qu’un tort.

Un seul. Mais un gros. Celui de croire leur propre mensonge.

Depuis le début des années 1970, les PIB des occidentaux sont devenus farfelus. À vue de nez, 20% de « services bancaires », 30% de loyers, 30% de commerce de gros et de détails, et pour le reste, la production à peine 20%. Un Nixon, ou un Barre, trouvant que les loyers « ne sont pas assez élevés », sont responsables de la situation. On a déchainé la spéculation, avec des prêts bancaires croissants (à une époque, les banques fuyaient l’immobilier), les usines devenaient des lofts tendances pour bobos branchés.

Les services bancaires et d’assurance, c’est le « signe ». Cela ne veut rien dire. N’importe quel banquier peut créer des milliards.

En Face, une Russie, avec un PIB « espagnol ». Mais l’avantage, c’est que c’est que du réel. Vous savez, des trucs et des bidules qu’on fabrique, en plus en état d’autarcie ou de quasi-autarcie, suivant en cela la politique stalinienne, qui avait bien vu, après-guerre, le piège tendu par l’endettement en dollars.

En d’autres termes, l’économie physique russe, c’est l’équivalent de l’économie physique des USA, ou plutôt ce qu’il en reste, avec une population double pour les USA.

Il est loin le temps où l’économie du bloc socialiste, Chine comprise, c’était 20% du total mondial, 70% étant l’occident, les 10% le reste.
Aujourd’hui, l’industrie chinoise, c’est 50% du total, la Russie 10%, « l’Europe », 10% aussi, les USA 10%. Il n’y a plus de domination, et en matière militaire, c’est pire.

Des armes à l’état d’échantillons, mais bien trop chères, et plus d’usines pour en produire, autrement qu’en quantités échantillonnesques elles aussi.

Comme je l’ai souvent dit, les armées de l’OTAN, c’est fait pour taper sur des négros, des niakoués et des zarbis. Mais, politiquement correct oblige, ces mots sont bannis. Les dits n’ayant aucune aviation et défense anti-aérienne, toute résistance de masse est interdite, elle est immédiatement écrasée par l’aviation, les défaillances des armes trop chères et trop rares étant compensées par ça. Taliban et autres ont simplement usés les armées de l’OTAN avec le temps et une petite fièvre persistante et tenace. Les canons allemands doivent être rappelés après avoir tiré 100 obus ? C’est risible au sens de l’histoire européenne. Après, ils vont en réparation enrichir le complexe militaro industriel qui se frotte les mains. C’est là qu’atterrit les budgets militaires de l’occident. Dans de la merde, mais chère.

Les sanctions des occidentaux ont-elles fait de la Russie un pays riche ? À court terme, oui, sinon, non. Chine et Russie sont des « tigres de papier ». Les ressources naturelles sont impossibles à gérer (dutch disease), sur le moyen et long terme, et le PIB chinois est lui-même atteint de multiples tares. En effet, il est axé sur le bâtiment (30% du total) et une consommation d’énergie, avec une grosse composante charbonnière. Le bâtiment, ne peut continuer une croissance infinie, surtout quand la population diminue, et le charbon chinois, lui, est en voie d’épuisement.

Mais en la matière, regarder la vérité est simple. Au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Chinois et russes ont beau être borgnes, les autres sont non seulement aveugles, mais cons.

Les Russes arriveront très bien à casser les occidentaux, mais il est clair qu’il n’y aura pas de vainqueurs. Simplement des un peu moins vaincus que les autres.

« La résultante de ce changement des rapports de force dans la géopolitique mondiale ne s’est pas fait attendre, et ce qui apparaissait encore impensable il y a encore quelques mois, est devenu une réalité tangible et palpable : la Guerre ! Une sale guerre par procuration, qui dépasse le simple cadre de la guerre en Ukraine, puisqu’elle oppose désormais presque en conflit direct et eschatologique : Occidentaux et Armée russe. Poutine s’y était préparé, les Européens VISIBLEMENT PAS.

Car si du côté des Russes, on avait anticipé une économie autarcique désendettée, et libérée du Dollar, du côté des Européens et de leur Maitre américain, le moins que l’on puisse dire c’est que l’on nage aujourd’hui en pleine improvisation permanente. Rappelez-vous, n’était-il pas question il y a encore peu d’un pipeline gazier flambant neuf nommé Nord Stream 2 prenant sa source au cœur de la Russie pour alimenter une Allemagne prospère et dévoreuse d’énergie. Tout cela appartient désormais au passé, et les Atlantistes ont eu beau engager un humoriste à la tête de l’état ukrainien, il reste que les numéros des acteurs en compétition européenne sont de piètre qualité, et tiennent plus du stand-up mal ficelé, que d’un scénario savamment écrit et préparé. Tout foire, des menaces aux sanctions, et ce qui devait être une grande victoire des Néoconservateurs américains et de leurs Vassaux européens, ressemble désormais à un fiasco aux conséquences immuables et potentiellement insurmontables, pour des systèmes économiques et politiques déjà dévastés par deux ans de fausse pandémie mal gérée. »

Outrecuidance des occidentaux, qui voulaient abattre l’économie russe en quelques semaines, à l’aide de sanctions préétablies. Ils n’avaient pas réussi à abattre ni le Yémen, ni la Syrie, ni l’Iran.

La Corée du nord propose 100 000 soldats à la Russie. Encore un pays qui mise tout sur l’économie réelle et une armée imposante et démodée, mais avec tellement de puissance de feu que la Corée du sud serait anéantie en quelques minutes. Des dizaines de milliers de canons, peu coûteux, simples, mais pouvant marmiter à tous va. Mais cela peut n’être aussi, que de la désinformation. Comme cela peut être des locations de mercenaires dont ils ont une ample réserve.

Suivant la blague de la grande guerre « Pourvu qu’ils tiennent ? qui ça ? les civils », il est clair que les civils en occident risquent de ne pas tenir très longtemps.

Aux USA, Wall Mart avait détruit le commerce local. Aujourd’hui, Wall Mart est dans une spirale de la mort.

source : La Chute



Source link