• dim. Sep 25th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

L’analyse des militaires français révèle la nouvelle tactique des Etats-Unis en Ukraine – Les moutons enragés

ByVeritatis

Août 12, 2022


Source Observateur-Continental

Le Pentagone a utilisé une nouvelle tactique en Ukraine pour embaucher des «assistants» [mercenaires] sous contrat pour participer au conflit, écrit le magazine Causeurconfirmant l’implication directe des Etats-Unis dans ce conflit.

Causeur fait savoir qu’ «après cinq mois de conflit, les langues se délient au sein de la grande muette». Citant une source militaire française, le magazine a rapporté que le Pentagone avait adopté une nouvelle tactique en Ukraine pour embaucher des assistants [mercenaires] contractuels. 

Observateur Continental apprend que l’armée américaine «était proche» des forces armées ukrainiennes (AFU) dès le début des hostilités et que ce n’étaient pas de vrais soldats américains, mais des «assistants» [mercenaires] contractuels qui remplissaient leur rôle. Le Pentagone externalise ses ressources en soldats en étant à la recherche des spécialistes prêts à participer à des hostilités à grande échelle en Ukraine contre de l’argent. Des militaires français ont noté que ces mercenaires opèrent partout, sur tous les champs de bataille en Ukraine et selon elle, les Etats-Unis ont ainsi formellement évité la participation directe de leurs militaires aux hostilités contre la Russie. 

L’intervention directe des Etats-Unis n’apporte pas de victoires militaires à Kiev. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a été forcé d’être d’accord avec cela. Il a  reconnu, comme L’Express le relate: «Nous avons toujours une situation très difficile dans le Donbass (est), dans région de Kharkov et dans le sud, où les occupants tentent de concentrer leurs forces».

L’aide des Etats-Unis en argent, en livraisons d’armes et en envoi de mercenaires ou par les formations de nouvelles recrues dans l’armée Ukraine, notamment par le biais du Royaume-Uni qui forme les militaires ukrainiens, n’arrive pas à défoncer les forces militaires russes. 

Dans un entretien à Grid, le lieutenant-général Benjamin Hodges a fait valoir qu’au-delà des sanctions économiques et de la condamnation de la Russie et de son président, Vladimir Poutine, il fallait faire davantage en termes d’aide militaire à l’Ukraine, confirmant de nouveau, le rôle direct des Etats-Unis en Ukraine. Selon lieutenant-général Benjamin Hodges, il s’agissait, «non seulement, de soutenir la résistance ukrainienne, mais aussi d’armer et d’entraîner ses forces armées à un niveau qui leur permettrait de renverser l’agression de Vladimir Poutine», indique Grid. Le média de Washington a reposé la question pour actualiser sur la position des Etats-Unis vis-à-vis de son engagement en Ukraine. Le lieutenant-général Benjamin Hodges a déclaré qu’ «il était optimiste quant à la possibilité de faire reculer la Russie, mais seulement si l’Occident continue de « se tenir aux côtés de l’Ukraine »», c’est-à-dire en argent, en armes, en formations, en mercenaires; mais aussi en logistique.

L’officier américain se félicite que la situation logistique s’améliore pour l’Ukraine, surtout depuis la livraison des systèmes HIMARS car, selon l’officier à la retraite, «ce qu’il faut, c’est un tir de précision à longue portée» avec des «roquettes ou [des tirs] d’artillerie, des drones, des missiles, des choses qui peuvent atteindre et frapper ce qui cause le plus de dégâts». Benjamin Hodges confirme l’emploi de proxies, d’assistants à travers de sociétés privées: «Si nous n’allons pas mettre nos propres troupes et logisticiens sur le terrain, il y a certainement de grandes entreprises de logistique commerciale qui pourraient le faire. Nous avons dépendu de sociétés de logistique commerciale en Irak et en Afghanistan pendant 20 ans. Une expertise en transport, des chariots élévateurs, ce genre de choses seraient utiles». 

Il faut avoir une expertise en Ukraine qui peut gérer cela pour eux.Le lieutenant-général Benjamin Hodges évoque l’organisation du transport sur le sol ukrainien des armes, du carburant et des munitions par la logistique. «Ainsi, la logistique ne consiste pas seulement à transporter des munitions ou du carburant, il s’agit également de la maintenance pour tout réparer. C’est là que je pense qu’il serait très utile d’avoir une expertise là-bas qui peut gérer cela pour eux», insiste-t-il. Les Etats-Unis fournissent à l’Ukraine des experts, comme l’ancien commandant des forces américaines en Europe, le lieutenant-général Benjamin Hodges et de la logistique dans le conflit contre la Russie. «Nous allons les [l’Ukraine] aider à gagner», martèle-t-il dans le nouvel entretien de ce mois à Grid

La semaine dernière, le chef de la Direction principale du renseignement militaire ukrainien, le général Vadim Skibitsky, a déclaré au Telegraph qu’avant les frappes des HIMARS des consultations avaient lieu entre des représentants des services de renseignement ukrainiens et américains, qui permettent à Washington de mettre un veto sur toute attaque s’il n’est pas d’accord avec la cible visée. C’est un autre témoignage qui en rajoute, avec celui paru dans Causeur, sur l’implication directe des Etats-Unis dans les hostilités en Ukraine.

Philippe Rosenthal

Observateur-Continental

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link