• ven. Sep 30th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

“La Russie n’a jamais été un pays colonisateur de l’Afrique”, rappelle une ministre sud-africaine


https://fr.sputniknews.com/20220817/la-russie-na-jamais-ete-un-pays-colonisateur-de-lafrique-rappelle-une-ministre-sud-africaine–1055880134.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/101601/31/1016013171_0:0:2717:2039_1920x0_80_0_0_5b6e0a7d57f4935a296a6bc456192f83.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

afrique du sud, russie, défense

afrique du sud, russie, défense

“Autant l’Afrique du Sud se bat pour être reconnue comme un État souverain, autant la Russie est dans son droit de se défendre”, affirme au micro de Sputnik la ministre sud-africaine de la Défense, Thandi Modise, en marge de la Conférence sur la sécurité internationale à Moscou. Elle souligne que son pays est libre de s’associer avec qui il veut.

À l’occasion de la dixième édition de la Conférence sur la sécurité internationale à Moscou, laministre sud-africaine de la Défense et des Anciens combattants, Thandi Modise, affirme au micro de Sputnik que la Russie joue un rôle clé dans la stabilité militaire, économique et politique de l’Afrique et ce, pour deux raisons.

“La première est que la Russie […] n’a jamais été un pays colonisateur de l’Afrique. La seconde, et pour laquelle nous respectons la Russie, découle de sa contribution au développement des pays africains, notamment via des prêts, sans profiter de cette situation pour les asservir [comme ça a été le cas avec les Occidentaux, ndlr]”, détaille Mme Modise.

Et de renchérir que “la Russie, avec son potentiel d’investissement dans le développement des pays africains, peut devenir un important partenaire pour nous aider à réduire la pauvreté et la dépendance vis-à-vis de l’extérieur [soit en produisant localement, ndlr]”.

Dans le même sens, Thandi Modise souligne que la Russie a également un rôle crucial à jouer dans “le renforcement du lien entre la stabilité et la croissance économique, d’un côté, et les processus de démocratisation des pays africains” de l’autre.

Pour un monde multilatéral

Tout en soulignant l’importance du forum dans le cadre d’une tentative de grande envergure visant à instaurer le multilatéralisme dans les relations internationales, laministre sud-africaine de la Défense affirme que son pays “n’aime pas qu’on lui dise à qui il [peut] et ne [peut] pas s’associer”.

“Nous avons des liens étroits entre nos pays qui remontent à l’époque de l’Union soviétique. Actuellement, nous les entretenons avec la Russie”, rappelle-t-elle. “Nous respectons notre partenaire avec qui nous avons plusieurs accords”.

Concernant l’actualité internationale marquée depuis le 24 février par l’opération spéciale russe en Ukraine, Thandi Modise estime qu’”autant l’Afrique du Sud se bat pour être reconnue comme un État souverain, autant la Russie est dans son droit de se défendre”. À ce propos, elle explique que les BRICS ont la tâche de devenir une oasis pour “des relations positives croissantes à travers le monde”.

“L’Afrique commence à se réveiller”

Évoquant une ruée de certains pays occidentaux pour accéder aux ressources minérales de l’Afrique, Mme Modise indique que “l’Afrique commence à se réveiller comme une force unitaire qui doit être respectée”.

Tout en reconnaissant que son pays était confronté à pléthore de problèmes et de défis, Thandi Modise juge néanmoins que “l’Afrique du Sud est suffisamment mûre et se considère comme un partenaire égal dans ses relations internationales”. Et de conclure: l’Afrique du Sud et la Russie ont un destin commun à accomplir “pour faire en sorte que les générations futures vivent en paix”.

Les liens entre la Russie et les pays africains n’ont cessé de se renforcer depuis le Forum économique Russie-Afrique qui s’est tenu les 23 et 24 octobre 2019 à Sotchi autour du thème “Pour la paix, la sécurité et le développement”. Lors de ce sommet, Vladimir Poutine avait souligné que le développement des relations avec les pays africains et les organisations régionales figurait parmi les priorités de la politique étrangère russe.





Source link