• mar. Oct 4th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Le manifeste révolutionnaire global proposé par Poutine mérite le détour pour comprendre la grande stratégie russe

ByVeritatis

Août 17, 2022


La Russie postsoviétique n’avait jamais anticipé cela, mais elle marche désormais sur la voie révolutionnaire globale tracée par son prédécesseur communiste ; une tendance fascinante se dégage du rôle historique joué par cet État-civilisation dans les relations internationales.

fghj

Le président Poutine a partagé son manifeste révolutionnaire global ce mercredi, en s’exprimant lors de la session plénière du forum « Idées fortes pour une Nouvelle Époque ». Le dirigeant russe s’est insurgé contre l’injustice du Milliard Doré qui domine les relations internationales jusqu’à ce jour, mais a prédit avec confiance que cette hégémonie unipolaire connaît un déclin irréversible, suite à l’assaut constitué par l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine.

Cet ordre mondial raciste et néocolonial, comme il le décrit à juste titre, se transforme rapidement en relique du passé, au fur et à mesure que des États souverains se lèvent pour briser le système supranational établi par les élites occidentales consistant à contrôler les autres pays via mandataires interposés.

Le résultat qui en ressort, selon le président Poutine, est que l’Afrique, l’Asie, et surtout l’Inde ne seront plus dévalisés comme tel a été le cas des siècles durant. Il a également fait écho à la conclusion du ministre des Affaires étrangères Lavrov, le mois dernier, selon qui l’Occident a peur des pays comme le sien qui défendent leur souveraineté, car ceci leur permet de protéger leurs modèles nationaux de développement, y compris dans les sphères socio-culturelle, économique et politique. Le dirigeant russe a ensuite mis fin à cette partie de son discours en notant que « Sans aucun doute, une société civile responsable, active, et axée sur son identité nationale est le composant le plus important de la souveraineté », et il s’agit du noble objectif pour lequel son pays lutte.

Il importe de conserver tout ceci à l’esprit, car ces éléments reflètent l’évolution de la grande stratégie russe à la lumière des conditions internationales qui ont changé du tout au tout avec l’opération militaire spéciale en Ukraine que la Russie a été contrainte de lancer pour défendre l’intégrité de ses lignes rouges de sécurité nationale. Si l’on reconnaît à quel point la réponse de l’Occident, États-Unis en tête, a été contre-productive au vu de leurs propres intérêts objectifs, le président Poutine semble avoir décidé que l’heure est parfaitement choisie pour porter un coup fatal à leur élite supranationale pour enfin libérer le reste du monde de leur joug.

Jusqu’ici, la Chine avait assumé ce rôle pour elle-même, quoique par des moyens indirects et uniquement économiques, en lien avec son initiative mondiale de Nouvelle Route de la Soie, au travers d’une suite de mégaprojets, mais désormais la Russie va encore plus loin après avoir été véritablement contrainte d’y venir pour maintenir l’intégrité de ses lignes rouges de sécurité nationale. Il ne faudra rien de moins qu’une véritable révolution dans les relations internationales, les rendant véritablement multipolaires, pour assurer ses intérêts objectifs. Là où la Chine avançait peu à peu vers ces objectifs au travers les Nouvelles Routes de la Soie, ce qui positionnait certaines limites par défaut sur la vitesse et la portée du processus, la Russie emploie un outillage hybride comprenant des moyens économiques, militaires et politiques.

La Russie postsoviétique n’avait pas anticipé cela, mais elle marche désormais sur la voie révolutionnaire globale tracée par son prédécesseur communiste ; une tendance fascinante se dégage du rôle historique joué par cet État-civilisation dans les relations internationales. Du fait de sa grande taille, de sa population cosmopolite (ce qui l’imprègne d’une créativité sans limites) et d’une défense cohérente de la souveraineté de l’État, la Russie a toujours été au premier-plan du façonnage des tendances globales, ce qui l’a amenée plus souvent qu’à son tour à lutter pour réformer le système mondial pour le rendre plus égalitaire, plus équilibré et plus juste. Tel est l’état des choses à ce jour, qui voit une fois de plus la Russie devenir la principale force révolutionnaire au monde.

Andrew Korybko est un analyste politique étasunien, établi à Moscou, spécialisé dans les relations entre la stratégie étasunienne en Afrique et en Eurasie, les nouvelles Routes de la soie chinoises, et la Guerre hybride.

Traduit par José Martí, relu par Wayan, pour le Saker Francophone



Source link

8 thoughts on “Le manifeste révolutionnaire global proposé par Poutine mérite le détour pour comprendre la grande stratégie russe”
  1. À l’évidence, les occis-édentés qui ne se voient pas encore dans leur état réel croient fermement que leur survie est assurée par leur hypothétique supériorité en tous domaines sur les autres et particulièrement sur les Africains, quant aux Russe et nations de l’Asie eux non plus n’ont aucun problème d’identité, n’en parlons même pas, nos naïfs découvriront assez vite dans un futur proche qu’il n’en était rien, car nous sommes arrivés à la fin du livre des fables.
    Il y en marre de tous ces portraitistes du monde qui prétendent parler en scrutateurs à analyser les réalités présentes et qui pourtant ne sont capables de percevoir que le microscopique point sur lequel leurs regards se fixent.
    C’est le messie des faux évangiles qui est la proie, c’est cet abominable être hébreu soi-disant porteur de l’édification d’une société juste, qui est sur le point de se faire chasser, exclure de nos identités et de notre savoir collectif, c’est ce Faux magistral qui a l’issue de la bataille en cours se verra vaincu. Pas le Vrai Christ, l’imposture !
    Ce créateur de guerres et de chaos, manipulateur, menteur, voleur, paillard, pillard, saccageur… cette idée infecte de pseudo-déité conçu de la pensée la plus vile en l’Homme, dont les princes jusqu’aux prêtres ne craignent rien tant ils accumulent les plus abominables péchés devant lui, incarnation de la plus insignifiante et aberrante expression de ce qu’est l’être humain, lui, et toute la merde abrahamique qui n’a cessée de chier sur la Terre jusqu’à chier celle-ci elle-même, que nous sommes en train de vaincre.
    Qui ça nous ?
    Mais, pardi ! Toutes celles et ceux qui n’ont pas peur au plus profond de leurs cœurs de reconnaître dans le judaïsme et tout ce qui prétend découler de lui est la pire vomissure que l’on nous a forcé durant des siècles à garder en bouche.
    Car, soyons sérieux et réalistes, aujourd’hui, nous voyons que, si l’idéal souverain de ce faux messie était la transformation sociale et universelle des Hommes et des choses, nous ne pouvons tel quel, qu’accepter sa relégation loin de notre esprit si nous souhaitons conserver celui-ci sain.
    Oui ! C’est bien envers et contre ce christ-là que nous devons nous regrouper, car bel et bien est sa faillite, il n’est pas christ, l’imposteur  qui permet que tout soit à l’envers, usurpateur oui !
    Puisque ce ne sont pas après plus de deux millénaires les israélites qui consentent à reconnaître en lui leur messie, mais bien eux qui nous forcent à force de divisions et de fractions au sein de nos peuples à saluer leur idole maléfique comme sauveur de l’humanité alors que c’est toujours en son nom que celle-ci se retrouve à chaque fois confrontée aux pires catastrophes qui puissent lui arriver, il ne sauve pas puisqu’on fait à chaque fois grands massacres de nous pour qu’ensuite les affabulateurs prétendent être les plus poignantes victimes, il nous fait crever nous, pas eux !

  2. Le Vrai Séditieux ébranle toutes les opinions en tout temps, permanence, il ne peut être ni complaisance ni trône ou siège de quelques dogmes que ce soient.
    Il est la guerre permanente pour chacun entre son corps et son esprit, il est celui qui met en gémissement chacun qui se croit bien portant afin qu’il se sache malade à ne pas exister à rendre hommage à ce qu’il ne connaît pas ou ne comprend pas.
    Leur idole prétendument christique est un grossier faux qui ne fait exprimer en nous, ni indignations de la conscience, ni angoisses de l’âme quant au devenir de nos frères humains abandonnés par nous aux pires conditions de vie afin que les nôtres soient les plus prospères et confortables au possible, il est la magnificence de l’égoïsme, il est l’outrance dans notre insignifiance, ils me font rire tous ces écologistes en ligne pas prêts à abandonner la fée électricité et le dieu moteur, par exemple.
    Les ministères de l’Église sont tous en faillite totale, à ce propos, quelles sont encore leurs missions, à quoi œuvrent-ils concrètement, comment pourraient-ils pardonner ou absoudre quiconque à quoi que ce soit, même par les plus franches prières, quand eux-mêmes ont tant heurté et se révèlent si souillés, si impliqués et disponibles à servir les enfers ?
    D’où proviendrait le pardon dont eux-mêmes devraient être en recherche ?
    C’est la calomnie occidentale contre la vraie piété qui s’effondre là, les manipulateurs, les fomentateurs, les usurpateurs et tous les autres dissimulateurs sont en pleine lumière maintenant que nous vivons dans une époque où tant de choses nous sont possibles et que nous nous voyons confrontés à une épreuve où se sont ces minuscules petits grains céréaliers issus de l’épi qui feront que nous allons nous purifier en répandant une quantité gigantesque de notre sang dans les entrailles de la Terre.
    N’est-ce pas ironique que la châtiment auquel nous seront livrés est celui-là même qui préfigurait la, dite, chute de Rome ?
    Les démons qui servent la diablerie ont si bien œuvré à leurs tâches qu’ils ont effacé le Juste en nous, décrhistianisé ce qui se dit occident a été un jeu d’enfant pour eux, avant, les peuples étaient comme maintenant, idiots et ignares de ces choses-là, comme il fut facile de mettre cette Église prévaricatrice en sénilité à poursuivre une imposture, sa décrépitude ne pouvait que suivre car sa mentalité est depuis plus d’un millénaire rudimentaire, dedans, il n’y a eu de places que pour la prétention, la vanité et l’insondable crétinerie.
    Voyons la France, ce reliquat d’histoire sur lequel légendes et mythes se sont imposés.
    Un cul-de-basse-fosse devenu sous l’impulsion d’esprits racailleux au sens louches, fripouilles et sales, celles et ceux dont la démographie ne croît plus en près d’un siècle quand tous les autres groupes humains ont une progression constante d’au moins 1,7 % l’an, ils se comptent encore comme étant quelques centaines de milliers parmi nous quand ils sont en vérité des millions, nous le voyons, c’est un fait visible, comment saurions nous encore vivre en harmonie avec de tels manipulateurs, d’ailleurs, pourquoi le ferions-nous qu’est-ce qui nous y oblige?
    Nous ne pouvons que le constater amèrement aujourd’hui, les sciences ainsi que les religions soi-disant révélées, ne sont que des laquais et servantes les plus serviles des intérêts de l’Argent.
    Aujourd’hui que le présent et le passé s’éclairent mutuellement, tâchons qu’ils puissent le faire dans un rapprochement net, sincère et explicite.

  3. Chose impossible avec le judaïsme, qui est une conception de soi, des autres et du monde propre à fausser la penser car il ne fait que mettre en avant son histoire et prétendu passé absolument déments aux services des politiques qui nous préoccupent tous, l’ensemble de la planète, ce qui fait que les évènements qu’il prétend systématiquement tirer du passé justifient toujours ses passions du présent, son outrance.
    Or, en réalité, les intérêts juifs ne sont même pas ceux secondaires voire tertiaires et moindre encore de l’ensemble du genre humain, de sorte que la question qui remplit tout le bon sens humain doit être aussi celle qui remplit toute la vie de l’Homme, celle qui concerne son présent et son avenir durant sa vie terrestre, car en aucune façon l’Homme n’est subordonné à l’identité juive et sa persistance en démence à se croire élue par qui ou quoi que ce soit et croire qu’elle a un devoir envers l’Homme, comme ce que des soi-disant sommités intellectuelles voudraient nous faire croire, si ceci était vrai, cela fait automatiquement de l’être non juif un sujet subordonné à lui, tout ça est absolument faux, absurde et n’est que l’expression d’une folie clanique ravageuse, stupide et aussi paillarde que pillarde
    Non, nous devons de l’éduquer à la plus impérieuse connaissance, l’Homme est Souverain, ce qui fait que le judaïsme est la désincarnation de l’humanité, ça n’est même plus une stupidité ou un mal, c’est juste… Rien, que dalle!
    L’avenir serein ne pourra exister pour l’Homme que quand il aura fait flamber les tables de la loi juive qu’ils ne respectent pas eux-mêmes et, qu’il écrira des lois qui correspondront aux besoins, capacités et volontés des Hommes de la Terre.
    Aujourd’hui que les fous furieux de l’asile mental intellectuel où ils sont enfermés nous clament haut et fort quels sont leurs projets de transformation pour les Hommes, c’est le moment pour ceux-ci de comprendre que le libre arbitre autorise aussi à se faire soi-même et non à persister à croire qu’il sera toujours nécessaire que ce soit à un autre de créer ce qu’on sera, car cela suppose une question essentielle vis-à-vis de celui-là, qui est : Qu’est-ce qu’on lui devra ?
    Or, si on doit quelque chose, on est débiteur, on a une dette, donc on renonce à sa liberté, volontairement ou non, peu importe, c’est un maintient en esclavage quoi qu’en diront les plus critiques esprits.
    Nous avons débuté un nouveau siècle et encore une fois, tout y est douteux, incertain, alors que c’est toujours la même crapulerie qui est manifeste partout, à l’exactitude du passé, sauf que dans le passé, les gens se révoltaient, contrairement à maintenant.
    Or, si ce passé est absolument faux sur bien des points et que nous continuons à le glorifier, il n’y aura pas la moindre possibilité pour nous de nous sortir de notre conditionnement intellectuel afin de pouvoir échapper à cet esclavage industriel institutionnalisé.
    Reculer l’âge du départ à la retraite, par exemple, c’est pour les créanciers s’assurer de la perdurance de l’existence de besoins inutiles à l’intérieur du cerveau de l’esclave afin qu’il reste le plus longtemps possible exploitable et qu’il n’ait pas du temps en bonne santé à réfléchir à d’autres solutions que celles imposées, le vieillissement de la population est une vision cynique comme explication des choses, quand dans le même temps une petite bande de boursouflures, que nous devrions faire éclater… détiennent des patrimoines qui ne font que grossir au fil du temps, alors, merde aux philosophes et philosophies d’hier, la seule vérité qui soit, c’est que nulle part sur cette planète, existe un endroit où l’homme blanc a spontanément pris naissance, donc, ce connard n’est à l’origine et à l’interprétation de que dalle, pipeau !… Depuis des lustres l’Homme occidental est construit sur des mythes absurdes dont l’évacuation par les réalités plus fortes qui s’imposent à lui actuellement font qu’il vit dans une angoisse obsidionale permanente quant à demain.

  4. Ses désagrégateurs lui ont collé une nouvelle marotte pour qu’il se croit intelligent, l’anti-wokisme, mais la persistance de la stigmatisation ethnoraciale, c’est cela qui va accélérer l’effondrement occidental, pas le contraire, le wokisme c’est depuis la fin de l’esclavagisme qu’il existe, que des luttes dégénérées tentent de le piller ne va jamais lui ôter son identité et ses origines, c’est même une belle connerie que les tarés essaient de se l’approprier, car ils vont souffrir après…
    Peu importe, que nous en fassions une question politique, sociale ou spirituelle, c’est de notre intérêt commun dont il s’agit, celui des Hommes, seuls les Grands Intérêts qui sont les nôtres, à savoir, les luttes pour la Liberté, le Pouvoir et la Démocratie et par dessus tout, l’Indépendance et la conservation de nous-mêmes en tant qu’espèce Intouchable et Inviolable Physiquement comme Mentalement poursuivant dans la persistance de la quête des vrais progrès, voilà vers quelles sérénités nous devons nous projeter, mais pour cela il nous faudra auparavant retourner à l’état de nature, à savoir, redevenir les pires tueurs de la créations vu comme il est si facile de faire demeurer en connerie un humain contemporain.
    Ce ne sont pas les hommes et les femmes des métiers qui servent les armes qui vont faire le monde de demain, pas plus que celles et ceux qui soi-disant pensent, non ! Ce sont nos mains et nos dents, les rages et les haines en nous qui feront un demain sûr pour nous tous, paradoxalement.
    Pour ne plus laisser la pseudo-élite de la soi-disant science, celle de la prétendue histoire comme celle qui se voudrait faiseuse de progrès nous laisser à continuer à n’être que des auxiliaires bimanes au service de l’Argent dont ils sont les régisseurs et qui ont pour seul objectif durant cette période de temps que celui d’une vie, nous esclavagiser dans un relatif assentiment général.
    Nous ne pouvons plus vivre à laisser les fous affirmer ce qu’ils veulent et imposer leur foi en leurs idées folles à nos consciences et surtout obtempérer à dire oui à leurs conceptions erronées qu’ils exigent nous faire prendre pour des vérités.
    L’époque actuelle rend fausses et vagues celles passées tant aujourd’hui la pensée en plus d’être erronée est totalement superficielle, même pas confuse, elle est la négation même de toutes les fables qui constituaient le pseudo-savoir occidental.
    L’incroyable… attentat du World Trade Center perpétré par une équipe de bras cassés qui n’aurait même pas su faire voler convenablement un engin radiocommandé… intervenu tout juste dix ans après l’effondrement de l’ex-URSS devait donner l’opportunité et l’avantage à l’équipe siono-occidentale pour qu’elle réalise ses ambitions sur le monde.
    Nous somme tout juste 21 ans après, et le moins qu’on puisse dire c’est que la gamelle est à la mesure de l’hyper-prétention.
    Que des revers, aucune victoire, aucun changement significatif, que dalle, à par la dégénérescence, rien n’a progressé, la vraie réalité, c’est que ces pseudos forts n’ont ni inflexions ni continuités dans leur bilan, c’est vide, néant!
    Alors, il va falloir à nos petits fabulistes qui croient faire des analyses, réviser leur notion de monde telle qu’elle est entendue côté occidental, économie mondiale… et blablabla !
    C’est simple, quand on a que du prêt-à-dire pour s’exprimer, on ne peut que régurgiter du prêt-à-penser avec.
    Depuis le début de ce siècle et même une bonne partie du précédent on est enfermé dans les mêmes conneries, égalité hommes/femmes, comme si ça pouvait exister… dynamique de la population, bioéthique, au fait, laquelle de population, parce celle de ce côté-ci du monde de la pensée va s’en ramasser plein l’derrière prochainement… alimentation, logement, éducation… bref ! Dans ce monde occidental, de merde, rien ne change mais tout recommence depuis le début avant même qu’aucun sicle n’ait été terminé… c’est de la merde, pas une vie, de la merde !
    La fracture entre les riches et les pauvres et la seule chose dont on soit sûr qu’elle est croissante
    Pourtant, nos pays n’ont jamais eu autant de diplômés dedans, et pourtant, jamais leurs populations ne s’étaient laissées aussi longtemps maltraiter, on dira pas là encore que c’est l’immigration, l’islamisme ou que sais-je encore. Si, les immigrations étaient la plus grande source d’anxiété du monde occidental, jamais, ô grand jamais, les flux migratoires ukrainiens auraient été aussi facilement absorbés par nos populations, si cela fait aussi aisément, c’est à la propagande médiatique dans un ou autre sur ce phénomène qu’il s’impose de demander des comptes, car à l’évidence nos populations sont plus généreuses naturellement résilientes qu’on nous le fait croire à nous-mêmes.
    Donc, l’Occident aux peuples forcés à être coprophages n’a pas idée de quelle quantité de sa propre merde il va devoir être le mangeur, s’il ne recours à la bonne vieille méthode de pointer du doigt le coupable, mettre à l’index, car l’immigration, définitivement, ne dissout pas par elle seule les identités nationales, c’est un leurre imposé à nos cerveaux pour qu’ils vivent en crispation permanente.
    Il y a 21 ans émergeait une justice internationale qui soi-disant devait réprimer les crimes les plus révoltants, on le voit encore aujourd’hui, actuellement, toujours, cette justice est faite pour toute la plèbe humaine non juive et accessoirement non occidentale alors, est-ce encore de la justice et cela mérite-t-il le respect, pour moi c’est définitivement, non !
    Les propagandistes de pacotille auront bien essayé de faire de Poutine et sa Russie, le nouvel Hitler et son nazisme, tout ce qu’ils sont parvenus à faire, c’est renforcer le camp négationniste dans son argumentaire, maintenant il est indémontable, d’autant plus que ce qui s’est fait soi-disant juge de ce qu’était ou a fait le nazisme, s’est volontairement abstenu des règles techniques liées à l’administration des preuves, de plus, prendre pour acquis et fondement ce qui est soi-disant le summum du crime, était de notoriété publique, dans un monde où l’information ne passait pas ou peu et en tout cas n’était pas la préoccupation des gens, sur ce point, confrontés à la guerre mondiale et ses conséquences… ça devait revenir en pleine gueule à un moment !
    Alors, bon courage dans l’avenir pour juger la Russie sur quoi que ce soit sans voir la shoah se faire démonter comme un playmobile.

  5. Ça va être une fête foraine et un jeu de massacre, on refera le match.
    Il y a 21 ans, ils étaient sûrs d’eux nos préparateurs d’avenir, ils ont construit l’Union Européenne comme une multinationale, bonne idée… sauf que quand ça ce casse la gueule, c’est pas tout l’monde fait ses cartons et rentre chez-lui, non ! c’est un gros carton qui risque d’avoir lieu entre les différents membres composants de la multinationale qui seront redevenus, des État-nations.
    C’est ça qui se profile sous nos yeux, c’est pas parce que des connasses (les connards on y est habitué depuis des siècles…) à qui on donne un rôle minable de brailleuses dans l’aventure humaine d’aujourd’hui croient qu’elles y sont et qu’il leur faut donner tout le potentiel de leur connerie, inutile de citer des noms on visualise tous… que l’on va pas vite voir évoluer certaines choses dans un sens contraire de celui où elles se trouvent actuellement, c’est déjà le cas, tout ce qui était pensé en 2000 et présenté comme intellectuellement de niveau supérieur, c’est plus que de la merde aujourd’hui. Où sont donc passés l’hellénisme et les lumières occidentales, hein, on se l’demande ?
    Ça fait longtemps déjà que pour faire plier les pays et rendre leurs marchés et matières premières accessibles à la rapine on les mettait sous tutelle financière, ce qui montre autant l’arrogance que l’aveuglement des pratiquants de ce genre de politique, les sanctions, c’est vieux et, comme le droit international s’est littéralement laissé oblitérer devant l’Argent, à brève échéance, les deux iront envoyer se faire foutre par les pays qui furent leurs victimes, car en vérité il n’y a jamais eu d’intensification des échanges dans cette soi-disant mondialisation, mais une intensification des pillages, il suffisait d’intervenir militairement au nom du droit d’ingérence « humanitaire » vis-à-vis d’une situation créée par nous-autres et c’était bon.
    D’ailleurs, quand on regarde l’OTAN, on est forcé d’admettre que celles et ceux qui y ont fait adhérer leurs pays comme à l’Europe aussi d’ailleurs, ne peuvent être que des traîtres puisqu’ils ont renoncé volontairement à la souveraineté de leurs États-nation pour faire croire à un gnome qui se raconte des histoires où il est gigantesque à longueur de temps, les USA, mais ce sont aussi un peu nous dans nos États qui laissons croire à ce gnome qu’il est d’une puissance qui nous est supérieure car nous refusons comme les lâches que nous sommes d’anéantir le personnel politique et autres qui nous foutent dans la merde, mais cette créature politico-guerrière est aussi folle que ses ambitions sont inatteignables, puisque maintenant, plus elle se voit offrir de résistance et moins elle croit ses compétences limitées à un espace déterminé au-delà duquel c’est sa propre existence qui devient l’incarnation de la tyrannie, c’est son excessive vanité lustrée par la servilité de ses contemplateurs qui empêche qu’elle puisse se voir dans sa réalité, c’est une grenouille qui travaille à se faire bœuf, on connaît l’issue.
    Quels peuples en paieront le plus fort prix quand la prétention éclatera sur elle-même ?
    Tous ceux où la chienlit est si conséquente que c’est une purulence dans laquelle ils vivent englués.
    Depuis le 24 février, le monde n’est plus à l’envers, les rapports de référence sont inversés, les notions qui faisaient croire en la force de certains États sont disparues, ce que l’on croyait fort se révèle en vérité faible et l’inverse est vrai aussi.
    Dans dix ans l’Occident et surtout la France devront supplier et implorer l’Afrique pour avoir son écoute, ce qui aujourd’hui est considéré dedans comme mal venu ici, sera au première loge de ce pays-ci pour qu’il espère avoir une attention favorable à ses besoins vitaux africains, or, dix ans, c’est vite.
    La Charte de l’ONU, nous l’avons laissé devenir de la merde après deux guerres mondiales ravageuses, uniquement parce que nous n’avons pas eu le courage de dire à ces salopards et immondes israéliens d’aller se faire foutre chez leur dieu et de respecter nos lois internationales ou ce serait les feux de l’enfer dans leurs culs où qu’ils se trouvent, nous payons cette lâcheté aujourd’hui et, ce n’est que le début, mais tout est juste.
    Qu’on ne me fasse pas chier à me taxer de judéophobe, l’esprit malsain est celui qui ne l’est pas, l’existence d’israël est définitivement une abolition d’égalité des droits entre êtres humains et entre les nations, car quand on voit par qui est dirigé l’UNESCO et tellement d’autres institutions dont on ne peut plus douter que les dirigeants en, se levant le matin, se demandent, « comment être utiles à isarël ? »…
    Quelles sont les prises de positions actuelles de cet organisme soi-disant international ; pour que le Congrès juif mondial s’y trouve en mesure, comme aucune autre représentation humaine ethnoreligieuse, s’il en est d’autres, d’y faire valoir son point de vue à l’ensemble des États-nation quant aux prétendues théories complotistes ; on est en droit de se questionner sur la nature du monde dans lequel on vit, c’est donc aussi faire la démonstration que l’entité sioniste est la réfutation de la dignité de la personne car c’est la négation même de la justice, de la paix, de la liberté et du respect des obligations, qui se manifeste clairement ici.

  6. En vérité, il n’aura fallu qu’une putain de génération, 20 ans, et l’existence du Web, pour que soit démontré par la preuve que notre monde vit sous l’égide de complots et aux autres manigances, leurs culs sont nus !
    On ne peut plus demeurer aveugles, sourds et muets devant l’esprit criminel des soi-disant élus à l’heure actuelle, car ce ne sont pas les quelques voix dissonantes qui cacheront encore la marée humaine adepte et silencieuse qui porte cet esprit jusqu’à lui laisser croire qu’il peut tout faire, bien que dans le même temps la communauté internationale est invitée à condamner unanimement les forces libératrices russes et leurs alliés.
    L’esprit humain et occidental en particulier, ne peut pas avoir oublié qui étaient les prêcheurs d’il y a entre une vingtaine et trentaine d’années qui militaient pour le droit d’ingérence dans les affaires de certains pays alors faibles, ingérence, toujours humanitaire, et qui ont en manipulant les opinions publiques déstabilisé par des guerres sans mandats légaux ces pays, Bosnie, Somalie, ex-Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie… etc.
    Ces gens ont littéralement détruit le vivre-ensemble sur notre planète en travaillant à déconstruire et outrepasser les règles de droit international qui régissaient ce monde, c’est avec la pleurniche qu’ils obtenaient l’assentiment désinformé des opinions publiques, or, comment se fait-il qu’un grand nombre de ces gens à plusieurs endroits différents des structures de contrôle indispensables à la mise en servage des opinions, appartiennent-ils majoritairement à la même communauté, donc, est-ce que la question qui se pose quant à la responsabilité ne pourrait-elle pas être posée d’une manière globale excluant le cas par cas et la désignation de lampistes c’est à dire avec la même approche intellectuelle que celle affectée aux accusés de Nuremberg ?
    À savoir, la non exigence du rapport de preuves à des faits de notoriété publique et l’admission de tout ce qui aura semblant de valeur probante quant à la notion de la preuve elle-même.
    Par conséquent, est-ce avoir l’esprit mal tourné de ne pas être offusqué que de voir les pays alliés et soutiens de la Russie n’éprouver aucune gêne vis-à-vis des les liens solides qui s’entretiennent entre l’Iran et elle, alors que l’Iran ne fait pas mystère de vouloir voir disparaître israël, on peut donc en déduire que c’est une volonté bien partagée bien qu’elle soit tue par la quasi majorité des gens de cette planète.
    Si en plus on constate combien est tenu loin éloigné israël de toutes les bonnes perspectives de développement qui se réalisent de nos jours en Afrique et en Asie, c’est toute la vision racialiste, qui se voyait occidentale, blanche et européenne de ce bout de territoire de l’Afrique qui se retrouve confrontée aux réalités du premier quart du siècle actuel.
    La main passe et les jeux sont faits, la nouvelle donne politique et économique dans cette partie du monde tend vers l’accélération et les retardataires resteront définitivement sur la touche, car il n’y aura plus de possibilités d’ouverture des marchés en établissement qui s’opèrent, pour que des intrusions d’investissements étrangers, politiques et d’ajustements structurels puissent se réaliser aux conditions des prétendus rois de la Terre.
    De sorte que, les grandes gueules occidentales autorisées peuvent dire ce qu’elles veulent, on ne fait pas la troisième guerre mondiale dans un contexte comme celui-là sauf si on veut éliminer les juifs de la surface de la Terre définitivement.
    Ni leur État confetti qu’ils rêvent tant de voir s’agrandir aux moyens d’une grande guerre, parce que là faut dire vrai, comme il est configuré il ne finira jamais ce siècle voire même en atteindra la moitié car l’espace géographique biblique s’est totalement fait fracturer par l’épisode ukrainien en cours, il y a césure entre la réalité des temps présents et le « poème » théologique du soi-disant législateur Moïse, la vérité et continuité du message, si tant est qu’il ait jamais existé, sont révolues car les pérégrinations criminelles à propos de la topologie du Nil à l’Euphrate, c’est caduc !
    Ça n’adviendra jamais, jamais ce nain ne supportera une bonne frappe, pas plus que les juifs eux-mêmes ne survivront dans les pays où ils vivent si le confetti est détruit, même si leurs effectifs sont bien plus conséquents que ce qu’on nous fait croire, la guerre des religions qui fait rage depuis plus d’un siècle arrive à son épilogue là, Moïse (s’il a existé) qui n’a jamais été autorisé par quiconque de pénétré sur la terre de Canaan devra voir d’où il se consume éternellement, les siens renoncer au grand utopique et scélérat espoir Proche-Orient, qui devra céder la place à, l’Afro-Eurasie !
    La vraie réalité, c’est que cette opération spéciale menée par la Russie en Ukraine, c’est oberkampf, victoire suprême.
    Car, la guerre sans même avoir réellement débutée est déjà gagnée par les Russes, puisque si les plus puissantes institutions internationales en sont déjà à combattre l’invisible, puisqu’il est totalement impossible de dire sans se montrer ridicule, que les opinions internationales sont mues par un antisémitisme débridé… elles le sont mais se taisent, c’est que le ver est dans le fruit depuis déjà un bon moment et que ce fruit est irrécupérable à la consommation future.

  7. Dorénavant, pour le siono-occident, il faudrait vaincre militairement dans le même laps de temps, Russie, Chine, Corée du Nord, Iran et quelques autres, à déterminer, pour ne serait-ce qu’espérer conserver une hypothétique chance de ne pas devenir les crétins-goitreux de la planète.
    Qu’est-ce qui peut réellement être négocié quand les choses en sont arrivées là et que la communauté qui se croyait toute puissante et les mains libres se retrouve entre le marteau et l’enclume sans même avoir encore compris à quel moment de l’histoire actuelle elle s’y est elle-même placée ?
    On en revient à la prédiction de Céline :
    « Beaucoup de vaseline, encore plus de patience, éléphant encugule fourmi. »
    Il n’y a tout simplement plus aucune issue sûre pour que « l’aveuglement historique » puisse s’en sortir sans y laisser de nombreux kilos de ses chairs.
    L’option guerre ou révoltes populaires ne serait pas l’Armageddon planétaire à laquelle beaucoup trop croient, mais une purge ciblée au sein de l’humanité car le premier qui utilisera l’arme nucléaire ne sera pas immédiatement suivi par les autres, ce sera la sidération générale, un effondrement mental planétaire tel que l’option de poursuite des hostilités sur ces bases-là sera immédiatement abandonnée par les autres car leurs opinions publiques vont les massacrer eux leurs familles et alliés en un instant. D’ailleurs, malgré toutes les simagrées otanesques, cette organisation sait parfaitement que son article 5 n’a rien de contraignant, donc des revirements de dernières minutes sont envisageables en cas d’élargissement du conflit, ce serait une catastrophe un tel cas de figure.
    La sidération et les peurs seront beaucoup trop fortes pour que les opinions publiques résistent au besoin de se défendre par elles-mêmes en faisant de l’épisode Srilankais un moment récréatif et, comme les libertés sont en disparitions et la manipulation des masse parfaitement reconnues, la perte de contrôle des pouvoir sur leurs peuples est déjà évidente.
    Donc, une partie qui n’a plus aucun avantage sur l’autre et pas même quoi que ce soit qui pourrait susciter sa convoitise, que peut-elle négocier, quand même la perspective de devoir composer avec ses peuples dans les conditions actuelles durant la période froide à venir est source de grandes angoisses?
    La sortie de crise covid avait suscité une frénésie d’achats chez les gens des pays à grande consommation, ils avaient envie de vivre coûte que coûte, mais, là, la perspective des craintes occidentales, c’est pas un retour des confinements et des épidémies voire même de l’inconfort lié aux restrictions énergétiques, c’est la peur d’être vaporisées à n’importe quel moment sans même avoir conscience de ce qui arrive.
    La menace de mort est réelle dans beaucoup de têtes parce qu’elle est vraie et il ne tient qu’à un fil qu’elle soit la réalité des jours qui viennent, et on aura beau eu tenté de diaboliser Poutine et les Russes, ce qui s’observe, c’est que les drapeaux ukrainiens qui fleurissaient les devantures des maisons il y a quelques semaines… n’y sont plus.
    L’Ukraine et les Ukrainiens ne méritent donc déjà plus toutes les craintes publiques occidentales actuelles, de sorte que, voir ou faire mourir Zelenski pour les dirigeants occidentaux, c’est comme offrir aux Ukrainiens déjà nombreux prêts à le faire, l’option de négocier leur reddition avec les Russes, ce qui veut dire que l’Occident et les fomentateurs de révolutions colorées ne se relèveront pas de cette défaite dans ce siècle, on repassera au peigne fin beaucoup de ce qui s’est passé sur cette planète durant les soixante-dix dernières années, autant dire que ce sera une destruction par révélations aussi dévastatrice que si elle était nucléaire pour cette partie du monde, l’Occident.
    Aussi, depuis l’attaque de centrales nucléaires ukrainiennes, c’est vrai que comparativement à ce que je disais il y a peu, le sort du sieur Zelensky est en suspend, sa mort imminente redevient utile pour beaucoup, mais je suis pas sûr que le bougre soit une cible atteignable pour les Russes en Ukraine actuellement, car c’est pas là qu’il est planqué et quand il s’y montre c’est toujours dans un cadre international… donc, c’est aux Ukrainiens eux-mêmes de faire le sale boulot.
    C’est le vrai siècle des vraies Lumières qui débute actuellement.
    Nos commentateurs et analystes regardent leur monde, pas le monde tel qu’il est et comment il se dessine dans le futur, puisque le présent est notion trop mouvante pour être prise en compte, il y a des changements sur lesquels le passé ne peut plus revenir, c’est avec ça qu’il faut travailler.
    Nous avons déjà oublié comment Pinochet s’est fait alpaguer en Angleterre pour ses crimes sur instruction espagnole, comment la Belgique, la France se sont faits juges des crimes du Rwanda, alors que des instances internationales existent, comment notre pays est allé cueillir chez-lui M. Gbagbo pour le traîner devant une soi-disant instance internationale pour crime contre l’humanité, qu’il y est resté enfermé durant des années avant d’être acquitté des faits… Tout ça se paie.

  8. Demain, le monde va devenir tout petit pour les fouteurs de merde, la justice internationale comme déjà dit, c’est de la merde utilisée comme actuellement, quand les pays dont dépendent pour tous les occis-édentés vont se faire justice avec leurs propres juges et tribunaux, celles et ceux qui prennent la planète pour un hôtel vont devoir rester confinés dans leurs chambres à la maison pour toujours.
    Un monde multipolaire, oui d’accord, mais un monde où les crimes passés sont des dettes qui produisent des intérêts et ceux-ci eux-mêmes aussi, donc, un monde où toutes les dettes se paient.
    En conclusion, même si personne n’ose encore le dire parce trop grave et amer à concevoir par ici, ce sont nos États-nation occidentaux qui sont victimes d’ingérences étrangères aujourd’hui, pour le moment discrètes, mais leur objectif commun est de créer de graves déstabilisations dans notre monde et, ça ils y parviennent sans trop y rencontrer de résistance, nous faisions soi-disant la guerre au terrorisme en l’étant nous-mêmes les premiers, nous valorisions le Mal tout en prétendant défendre le Bien, il y a de nouvelles normes qui s’établissent dorénavant et celles-ci affirment clairement que nos nations ne sont souveraines de rien et en rien.
    Le problème, c’est que des nations comme la nôtre sont victimes d’une crapulerie qui fera tout pour continuer à croire en ses illusions, alors, tout ce qui vient au-devant de nous sera extrêmement mauvais pendant encore un bon moment, nous vaincrons, mais, faudra se salir les mains car les nations vont se venger d’avoir si longtemps été humiliées, torturées et assassinées alors que nous, pendant ce temps, nous avons laissé notre ennemi intérieur nous décomposer sur l’idée nationale, même ce qui s’en prétend le plus actuellement ferait rire et pleurer les anciens… il sait qui il doit être s’il veut le pouvoir…
    La paix européenne et occidentale avant la fin du communisme et la disparition de l’URSS reposait sur l’équilibre de la terreur, or, le grand Marché et le libre-échange sont les pires esclavagistes et pillards féroces qui sont venus en remplacement de cet équilibre, mais ce sont aussi des pouilleux intellectuels qui ont crétinement cru qu’ils pouvaient uniformiser des milliards d’Hommes, maintenant, homo occidentalus est perçu comme la pire merde qui soit du genre humain à l’extérieur, désolé, mais la suite de l’aventure va pas être aussi amusante pour lui que par le passé, puisque, maintenant, intégrisme, nationalisme et antisémitisme, trois ingrédients qui quand ils n’étaient pas hibernation en lui faisaient qu’on le redoutait, he bien, dorénavant ce sont chez d’autres qu’ils sont hyperactifs et… ces autres sont craints.
    Poutine est instruit, expérimenté, intelligent et pas fou, heureusement qu’il ne boit pas toutes les paroles des « penseurs » qui l’entourent, car si certains espèrent le voir se ramasser comme le sieur Adolf, ils en seront pour leurs frais s’ils persistent sur la route sur laquelle ils cheminent…
    Il est absolument faux et illusoire de prétendre que l’opération spéciale russe est la genèse des changements actuels et à venir, elle n’est qu’un effet sur d’autres changements visibles et non pris en compte par nos analystes, elle n’aurait pas pu se concrétiser si au préalable la Russie n’avait eu l’assurance ferme du soutien des États-nation hors Occident raison pour laquelle M. Poutine déclare ces dirigeants… Virils, c’est là un des marqueurs majeur du déclin occidental, sa représentation diplomatique et ses services de renseignements sont manifestement devenus une chierie aux yeux des autres États-nation, si bien qu’ils ne sont plus capables de percevoir ou ressentir les réalités auxquelles ils sont confrontés.
    Jadis, la haute représentation dans ces domaines-là étaient assurée par ce que les vassaux des Occidentaux considéraient comme la race des seigneurs, ce n’est plus le cas, aujourd’hui, ce sont les rejetons de la piétaille d’hier qui font le boulot… perte de crédibilité et de respect en sont les effets.
    Nous chérissions les causes… voilà le résultat !
    La Russie est importante pour l’Afrique actuellement, mais, l’Afrique est indispensable à tout le monde tout le temps, c’est aussi ça la vérité, je reste persuadé que l’intuition du Bien ne manque pas à l’humanité.
    Pour vraiment terminer, j’adresse mes excuses à celles et ceux qui me trouveront cru et vulgaire, mais après avoir lu la connerie ethnocentrée de Douguine et sa vue basse, c’est l’effet que ça me fait, le gars ne comprend pas que la notion empire… c’est mort !
    J’en profite pour saluer tout le monde et l’auteur du site, j’ai juste une remarque à lui faire, c’est dommage qu’il n’offre pas plus de visibilité à Mme Nathalie Yamb.

Comments are closed.