• mar. Sep 27th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Chine: test d’un train en suspension avançant sans électricité ni carburant

ByVeritatis

Août 18, 2022


Grâce à la sustentation magnétique (technologie maglev), un nouveau train chinois, le Red Rail, lévite sur la voie, et avance seul, sans besoin d’aucune énergie pour fonctionner.

Un train aérien magnétique, nouvelle attraction de la province de Jiangxi

Dans la province de Jiangxi, au sud de la Chine, un train expérimental composé de deux voitures propose à ses voyageurs de survoler le sol à 10 mètres de hauteur, à une vitesse deux fois plus rapide que le métro. Comme le rapporte le South China Morning Post, contrairement à d’autres trains fonctionnant avec la même technologie, ce train utilise des aimants permanents riches en éléments de terres rares pour produire une force de répulsion constante suffisamment puissante pour soulever jusqu’à 88 passagers à la fois, tout en maintenant les wagons en suspension dans les airs. Les conditions créées par le système, sans aucun frottement, permettent au véhicule de flotter indéfiniment, et d’avancer, même sans électricité, ni aucune énergie. Le train est donc capable de glisser silencieusement le long de sa voie, à des vitesses allant jusqu’à 50 mph.

De bons résultats pour les premiers tests

Pour ces premiers 800 mètres de tests, les autorités de Xingguo se sont montrées optimistes. La province souhaite donc prolonger la ligne expérimentale jusqu’à 7,5 kilomètres, pour réaliser un circuit complet.

De nouvelles mobilités voient le jour

En raison de la préoccupation environnementale croissante, les solutions de mobilité basées sur des sources énergétiques soi-disant plus propres voient le jour, comme les voitures et les taxis volants électriques dont nous avons parlé récemment. La modernisation des trains, comme solution de transport en commun écoresponsable, devient une préoccupation de plus en plus présente. Au Canada, par exemple, le FluxJet, un train à très grande vitesse, vise à répondre aux nouvelles exigences environnementales et à réduire la dépendance aux avions et autoroutes à combustibles fossiles.





Source link