• ven. Sep 30th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Critique du vaccin anti-Covid, l’association de Robert Kennedy Jr. censurée par Facebook et Instagram

ByVeritatis

Août 21, 2022


La censure se poursuit. La maison mère de Facebook et Instagram, Meta, a supprimé le 18 août de ces deux plateformes les comptes de l’influente organisation américaine Children’s Health Defense, dirigée par Robert Kennedy Jr, neveu de l’ancien président américain John Fitzgerald Kennedy assassiné en 1963 et fils d’un ancien ministre, également assassiné en 1968.

« Nous avons supprimé les comptes Instagram et Facebook en question pour violations répétées de nos politiques sur le Covid-19 », a déclaré le 18 août Aaron Simpson, un porte-parole du groupe américain Meta, en référence à la disparition sur les deux plateformes de l’organisation Children’s Health Defense.

Critique de la sécurité des vaccins contre le Covid-19, l’association à but non lucratif accuse pour sa part Meta de ne pas respecter son droit à la liberté d’expression, en s’alignant sur les autorités sanitaires américaines. Sur Twitter où son compte est toujours actif, l’organisation a dénoncé « une censure impitoyable ».

« Facebook agit ici comme un représentant de la croisade du gouvernement fédéral pour faire taire toute critique des politiques draconiennes du gouvernement », a déclaré le fondateur de l’organisation, Robert Kennedy Jr, dans un communiqué.

Voir aussi : Robert Kennedy Jr: “résistez, résistez car une fois qu’ils ont le pouvoir ils ne le rendent jamais !”

Selon Children’s Health Defense, l’interdiction pourrait être liée à une action qu’elle avait intentée en août 2020 à l’encontre de Meta, pour censure, devant la justice fédérale.

La chaîne YouTube de l’association avait été interdite en septembre 2021.





Source link

One thought on “Critique du vaccin anti-Covid, l’association de Robert Kennedy Jr. censurée par Facebook et Instagram”
  1. C‘est une transition qui s’opère là, Avec Trump, le nombre de conflits internes sera croissant en Amérique, la transition entre la guerre et la paix se développe sous nos yeux et on entre au cœur de l’articulation état-société, physiquement comme symboliquement, la bataille n’est plus sur des champs ou des lignes de front, c’est dans les tripes-mêmes de l’establishment qu’invalide déjà en permanence le peuple américain que les crises et les conflits sont portés.
    C’est un Kennedy qui se porte sur le devant et vient au-devant des Américains, il fait pas partie de la race des domestiques habituels des invertébrés argentés qui n’ont cessés de faire le monde humain ramper comme eux ne peuvent que le faire.
    La gueule des serpents dans sa famille, c’est sous leurs talons qu’ils les aiment.
    Ça va être dur de fumer celui-là sans conséquences immédiates et définitives.
    Continuons à observer ce se passe sereinement, quand un ennemi se met à tortiller dans tous les sens comme c’est le cas pour celui de l’Homme, c’est pas une démonstration pour que ceux-ci croient que tout va bien, au contraire, tout va mal.

Comments are closed.