• ven. Sep 30th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Macron minoritaire dans toutes les catégories de population, selon un sondage Ifop — RT en français

ByVeritatis

Août 21, 2022



Dans toutes les catégories de population, le jugement positif du bilan de Macron est devenu minoritaire, selon un récent sondage. Avec en point noir son bilan en matière de sécurité, jugé négativement par 75% des Français.

Si la cote de popularité d’Emmanuel Macron est quasiment stable par rapport à juillet, avec une baisse de 1 point (37%) du «total satisfaits» et une hausse de 1 point (63%) du «total mécontents», «pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, le chef de l’Etat est minoritaire dans toutes les catégories de la population», écrit le Journal du Dimanche (JDD) ce 21 août, s’appuyant sur un sondage Ifop.

«C’est du jamais-vu pour un président réélu», souligne dans les colonnes du journal le directeur général du département opinion de l’Ifop, Frédéric Dabi. Depuis le mois de mai, après sa réélection, le chef de l’État a perdu 4 points de satisfaction.

Dans le détail, les Français jugent particulièrement négatif le bilan d’Emmanuel Macron en matière de sécurité, les trois-quarts des sondés se disant insatisfaits. «En 2018, 41 % des Français jugent positif le bilan sécurité d’Emmanuel Macron. En 2022, ils sont 31 % avant la campagne présidentielle. Ce mois d’août, on descend à 25 %. C’est un score plancher!», soutient Frédéric Dabi dans un second article du JDD.

Les Français ne voient du positif dans le bilan d’Emmanuel Macron qu’en matière de terrorisme. Sur la lutte contre les rodéos urbains (21 %), la délinquance et la criminalité (25 %), le maintien de l’ordre au quotidien (30 %), seule une minorité des Français approuvent le chef de l’Etat. «La sécurité reste un sujet talon d’Achille pour le président et le gouvernement», conclut Frédéric Dabi.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 986 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, avec une marge d’erreur comprise entre 1,4 et 3,1 points, précise le JDD.



Source link