• mar. Oct 4th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Quelque chose se profile sur le plan géopolitique, et nous devrions commencer à le prendre au sérieux. (Theconservativetreehouse.com)

ByVeritatis

Août 24, 2022


Proposé par Crashdebug

Je me suis déjà longuement exprimé là-dessus (informations complémentaires), mais je le répète à dessein, car c’est TRÈS, TRÈS grave !!!!, ces gens qui on fait n’importe quoi pendant 50 ans, savent que TOUT va crasher (et ils font TOUT pour) et ils se positionnent déjà pour tout ‘reconstruire en mieux‘, toujours la psychose de masse, et COMME POUR LE COVID, TOUJOURS la même stratégie (ça fonctionne SI BIEN!!!) Problème->Réaction->Solution, comme depuis 250 ANS ! Ils CRÉENT le problèmeattendent une réaction des populations, et arrivent avec LEURS SOLUTIONS clefs en main.

Ne tombez pas dans le panneau !!!! Dénoncer TOUT CELA avant qu’il ne soit trop tard !!!!! Ce qu’ils préparent c’est une DICTATURE MONDIALE…. et MÉFIEZ-vous qu’acculé et DÉCOUVERT ils ne libèrent pas un MÉCHANT virus (ou qu’ils fassent sauter une USINE NUCLÉAIRE à coup d’HIMARS américain), pour mettre tout le monde d’accord…. pestecholéra, truc ‘inconnu’ ce que vous voulez, la petite boutique des horreurs est ouverte ils collectionnent tous les fléaux du monde, et elle est en perpétuelle amélioration…. des PSYCHOPATES à TOUS les niveaux de commandement, FR, UK, USA, EUROPE etc…. ! N’OUBLIEZ PAS qu’ils veulent réduire la population mondiale pour s’APPROPRIER notre planète et en avoir la jouissance EXCLUSIVE ! et ils nous prennent tellement pour des cons au QI de pétoncle qu’ils ne s’en cachent MÊME pas….. et c’est peut être ce qui les perdra…..

Suite à l’action collective des gouvernements occidentaux sous les auspices du programme de lutte contre le changement climatique, nous sommes sur le point de vivre un événement dont les ramifications n’ont jamais été observées auparavant.

Les gouvernements occidentaux, en particulier l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord (États-Unis-Canada) et l’Australie/Nouvelle-Zélande, tentent intentionnellement de réduire l’activité économique pour répondre à la baisse intentionnelle de la production d’énergie.

C’est la conséquence principale du programme « Build Back Better » promu par le Forum économique mondial.

Quiconque affirme qu’il existe un point de référence pour déterminer les conséquences à court et à long terme ment. Il n’y a pas de précédent de nations essayant collectivement et intentionnellement de réduire l’activité économique.

Se cachant derrière la fausse justification que l’inflation actuelle est due à une trop forte demande, les banques centrales d’Europe, la Banque d’Angleterre, la Banque du Canada et la Réserve fédérale américaine augmentent les taux d’intérêt.  Le résultat que nous ressentons actuellement est une contraction économique intentionnelle et une récession mondiale.

La politique monétaire « Build Back Better » réussit à réduire l’activité économique occidentale ; cependant, les nations concernées qui produisent des biens pour les marchés d’Amérique du Nord et d’Europe, notamment l’Asie du Sud-Est, le Japon et la Chine, n’augmentent pas les taux d’intérêt pour tenter de compenser la baisse de la demande.  La Chine a annoncé qu’elle abaissait les taux de sa banque centrale dans un effort désespéré pour réduire les coûts et maintenir le fonctionnement de son économie dépendante des exportations.

Derrière tout cela, il y a une baisse de la production d’énergie dans les mêmes pays qui tentent de réduire l’activité économique.  Les responsables politiques tentent de gérer ce processus sans informer les citoyens de l’objectif non avoué.   Les pénuries de pétrole, de charbon et de gaz naturel sont des problèmes auto-infligés, qui font tous partie de l’agenda du BBB.

Au-delà des augmentations massives des coûts de l’énergie, qui sont la véritable source de l’inflation et un résultat direct/intentionnel de l’effort de BBB, l’Europe est maintenant confrontée à un hiver imminent sans les ressources énergétiques pour chauffer les maisons et faire vivre les gens.  Les choses vont être très inconfortables en Europe cet hiver, car on prévoit maintenant des pannes d’électricité itinérantes.

Alors que le collectif occidental tente, selon ses propres termes, de « gérer la transition », il ne dispose pas de mécanismes permettant de contrôler un résultat de cette ampleur.  C’est tout simplement une situation trop importante pour être gérée.  Dans la pratique, les groupes de réflexion et les idéologues du changement climatique n’ont pas la capacité de gérer une transition tout en répondant aux besoins de la population.  Au-delà de la pensée ésotérique, ces actions ont des conséquences réelles.

De nombreuses personnes ont discuté du potentiel de pénuries alimentaires à long terme et, récemment, du chauffage hivernal à plus court terme.  Cependant, au-delà de cela, les conséquences géopolitiques en aval sont apparemment ignorées.  Au lieu de cela, nous voyons un effort pour continuer à prétendre que la fin du changement climatique justifiera les moyens (perturbation de la production d’énergie).

Dans ce monde connecté, lorsque les nations occidentales cessent d’acheter des choses, nous nous retrouvons en difficulté économique au niveau national.  Les entreprises font faillite, le chômage augmente, le stress financier se propage dans toute l’économie, la dépendance aux subventions gouvernementales s’accroît et une réelle douleur se fait sentir.  Cependant, au-delà des questions nationales, les pays fournisseurs rencontrent des problèmes encore plus importants.

Le chômage en Malaisie, au Viêt Nam, en Corée du Sud, au Japon, à Taïwan et même en Chine, crée un ensemble entièrement différent de problèmes de stabilité régionale au niveau géopolitique.

Il n’y a pas de précédent à cela.  Jamais auparavant, dans l’histoire des nations industrialisées, un gouvernement n’a essayé intentionnellement de réduire son activité économique.  Cela n’a jamais été fait intentionnellement auparavant parce que dans la contraction, les nations deviennent plus pauvres, les gens souffrent.

Non seulement aucune nation n’a jamais essayé de réduire intentionnellement sa richesse, mais il n’existe aucun précédent d’une alliance de nations s’unissant dans le même but. Bien que cela puisse sembler être un exercice académique de modélisation économique, c’est malheureusement très réel.  Ce que je décris se produit en ce moment même, et nous ferions mieux de commencer à en parler avant que les conséquences imprévues ne deviennent une crise.

En Amérique du Nord (États-Unis et Canada), en Europe et en Australie, les prix des denrées alimentaires continueront d’augmenter massivement en raison de l’effondrement de la production énergétique.  Au-delà des nations occidentales, il y aura des pénuries alimentaires en raison de la baisse du rendement des récoltes et de la diminution de la production alimentaire industrielle.  Ce point n’est pas controversé.

Il n’y a pas non plus de controverse sur le fait que les régions au climat hivernal rigoureux vont payer beaucoup plus cher pour des ressources de chauffage limitées.

Ceci étant admis, que se passera-t-il sur le plan géopolitique, voire militaire, lorsque l’ensemble de l’économie mondiale commencera à ressentir les effets de la contraction économique des pays occidentaux à une échelle – créée par une action collective – jamais vue auparavant.

Je n’ai aucune idée de ce à quoi ressemble cette conséquence globale, mais quoi que ce soit, cela se produira en même temps que les gens partout dans le monde seront plus désespérés en raison de leur situation économique.  Je n’ai pas les réponses, mais je suis certain de voir venir le problème.

Les dirigeants politiques des nations occidentales susmentionnées semblent, peut-être intentionnellement, distraire les gens avec des choses domestiques brillantes pour occuper le temps.  Cependant, il faut que quelqu’un commence à parler, et à remettre sérieusement en question, les conséquences globales de ce « Build Back Better future », avant qu’il ne soit trop tard.

Posté dans A New AmericaASEANAustraliaBig GovernmentBig Stupid GovernmentCanadaChinaDecepticonsDeep StateEconomyenergyEuropean UnionJoe Bidenmedia biasNotorious LiarsPrepperUncategorizedUSA

Source : Theconservativetreehouse.com

CRASHDEBUG

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.





Source link