• jeu. Sep 29th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

À gauche, des universités d’été séparées pour réfléchir à un avenir commun


Arrivée de Jean-Luc Melenchon (LFI) à l’universite d’été de LFI, avec Pierre Jouvet, porte-parole du PS, à Châteauneuf-sur-Isère le 25 août 2022.

25 août 2022 à 17h17,

Durée de lecture : 2 minutes

Politique

Coup d’envoi des universités d’été pour les partis de gauche. Europe Écologie-Les Verts (EELV) et La France insoumise (LFI) ouvrent le bal dès ce jeudi 25 août. Le parti écologiste se réunit à Grenoble (Isère) pour trois jours d’ateliers, de formations et de plénières — et même une soirée karaoké. LFI a opté pour Châteauneuf-sur-Isère (Drôme) pour les quatre journées de ses « AMFIS 2022 ». Reporterre est présent sur ces deux universités d’été, avec des reportages à retrouver en ligne dès le 29 août au matin. Quant à l’université d’été du Parti socialiste (PS) à Blois (Loir-et-Cher) et celle du Parti communiste (PC) à Strasbourg (Bas-Rhin), celles-ci débuteront vendredi 26 août et s’achèveront dimanche 28 août.

Les formations politiques, qui étaient entrées par la grande porte à l’Assemblée nationale grâce à leur alliance au sein de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), ont opté pour des événements séparés. Mais des invitations croisées sont prévues et l’avenir de cette entente sera au menu de chaque parti. Côté écolos, le discours d’ouverture du secrétaire national d’EELV Julien Bayou, prévu jeudi soir, s’intitule « Rentrée : la Nupes de toutes les batailles » et Louis Boyard, député LFI, sera présent le lendemain pour la table ronde « Génération climat, génération précaire ». Côté LFI, l’alliance sera elle aussi au programme avec (entre autres) les conférences « Les nuits de la Nupes : retour sur la séquence des “négociations” », qui rassemblera le porte-parole national du PS Pierre Jouvet, la responsable nationale aux élections EELV Hélène Hardy, le responsable national élus et élections de Génération·s Arash Saeidi et le député LFI Paul Vannier, « Un président sans majorité : quel rôle pour le Parlement ? » et « Urgence sociale : le contre-projet de la Nupes », où prendront la parole des députés des quatre partis.

En effet, l’idée d’une liste commune aux élections européennes de 2024, lancée le 8 août par le député LFI Manuel Bompard, est déjà dans toutes les têtes. Reste à savoir si écologistes, socialistes et communistes témoigneront du même allant que les Insoumis pour l’avenir d’une gauche unie. En juin, Jean-Luc Mélenchon avait souhaité que la Nupes devienne un groupe parlementaire unique, proposition déclinée par les autres formations.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link