• mar. Sep 27th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Promotion de la vaccination anti-covid à l’école

ByVeritatis

Août 25, 2022


Dans une fiche ressource officielle du ministère de l’Éducation nationale, adressée aux instituteurs, le gouvernement appelle à “mettre en place une activité de découverte de la vaccination en cycle 2 et 3”, c’est-à-dire en école primaire.

L’objectif serait “d’aider les élèves à mieux comprendre le fonctionnement et la circulation des virus, ainsi que la contribution du vaccin à la réponse immunitaire”. Pour cela, la fiche conseille ardemment de “contextualiser immédiatement l’étude de la vaccination avec l’exemple de la vaccination contre le covid-19”. Ils ajoutent que cette séquence permettra “d’identifier si une hétérogénéité est constatée au sein du groupe classe”, sachant que les élèves reçoivent un rappel de vaccin diphtérie-tétanos-poliomyélite et coqueluche.

Sous prétexte d’une sensibilisation à la vaccination, d’aucuns y voient sans peine une façon de faire la promotion des vaccins anti-covid auprès des élèves, tout en repérant les plus réticents.

Dans ce document officiel, si le gouvernement distingue les vaccins à virus atténués, inactivés ou protéines recombinantes, d’une technique récente à ARNm-LNP, il les place sur le même plan d’efficacité, ou de danger : “La vidéo proposée est centrée sur la rougeole, mais le principe du vaccin reste le même pour d’autres maladies (grippe, oreillons, tétanos ou covid-19…)”.

Or, il ne s’agit pas du tout de la même technologie, et de nombreux scientifiques ont mis en garde contre les nouvelles techniques. On lit également que la protéine Spike est sans risque, alors que plusieurs experts alertent depuis des mois sur les effets délétères de cette protéine.

Voir aussi : Robert Malone, pionnier des vaccins ARNm : “je déclare que la protéine native Spike est toxique”

Enfin, les rédacteurs de la notice fournissent des ressources complémentaires permettant de “répondre aux questions des élèves sur la vaccination ou l’épidémie”. Nulle part dans le document, pourtant à destination d’adultes responsables, n’est présentée une éventuelle critique des vaccins, que ce soit sur leur efficacité ou leurs effets secondaires. En somme, bien que les auteurs prétendent vouloir “accueillir avec bienveillance” les interrogations des enfants, pour “y apporter des réponses scientifiques”, ils se retiennent de donner la matière nécessaire.





Source link