• dim. Sep 25th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Et si des armes fournies à l’Ukraine finissaient au marché noir? Le Pentagone promet des inspections


https://fr.sputniknews.africa/20220826/et-si-des-armes-fournies-a-lukraine-finissaient-au-marche-noir-le-pentagone-promet-des-inspections-1055973262.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103187/04/1031870443_0:0:1400:1050_1920x0_80_0_0_f1ed3d572872f8bd80506f1400341582.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

pentagone, ukraine, armes, inspections, marché noir

pentagone, ukraine, armes, inspections, marché noir

Sur fond de livraisons d’armes à l’Ukraine pour des milliards de dollars, l’inspecteur général du Pentagone se dit en état d’alerte pour détecter des signes de fraude et d’abus dans le cadre de ces milliers de contrats.

La Défense américaine commence à se préoccuper du sort réel des armes qu’elle fournit à Kiev. C’est ce qu’a démontré une enquête de Sputnik Arabic sur les armes de l’Otan que des Ukrainiens livrent aux pays arabes: elles finissent souvent sur le marché noir, et seront désormais inspectées par le Pentagone.

Le système de transfert d’armes américaines à l’Ukraine devrait être testé, ainsi que le potentiel de détournement d’équipement de combat vers le marché noir, a ainsi indiqué à Bloomberg l’inspecteur général du Pentagone par intérim, Sean O’Donnell.

Pour l’instant, les responsables de l’Otan “semblent convaincus que la sécurité du transfert d’armes est suffisante” et que “tout ce qui est censé tirer et exploser, ils en utilisent chaque morceau”, a-t-il dit. Mais, a-t-il ajouté, “cela doit être vérifié” par le biais d’un audit.

2,2 milliards de dollars contractuels

En particulier, les responsables ukrainiens font leurs comptes avec “des reçus en papier”. Une fois que l’équipement arrive en Ukraine, “je ne pense pas qu’ils soient très certains” quant à l’endroit où il aboutira, a-t-il ajouté.

Selon M. O’Donnell, “la tenue de dossiers complets sur les contrats” “est cruciale pour des opérations efficaces et une surveillance efficace”.

D’après lui, plus de 7.800 contrats liés à l’Ukraine, d’une valeur combinée de 2,2 milliards de dollars, ont été conclus, et un tas de commandes plus importantes pour des armes avancées comme les lance-roquettes multiples longue portée HIMARS, prisés par les troupes ukrainiennes, sont à venir.





Source link