• ven. Sep 30th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

De quelles règles de guerre parle ce Zelensky ?

ByVeritatis

Août 27, 2022


À l’annonce de la prochaine tenue à Marioupol d’un tribunal chargé de juger certains membres d’Azov accusés d’avoir commis des crimes de guerre dans le Donbass, le pantin kiévien a poussé des cris d’orfraie clabaudant que ce serait une violations inadmissibles des droits de la guerre et e franchissement d’une ligne rouge rendant impossible toute forme de négociation entre Moscou et Kiev, allant même jusqu’à qualifier la racaille nazie jusque dans ses tatouages « héros de leur patrie défendant la liberté de leur peuple ». Fallait oser !

De qui se moque t-on ?

Azov est une unité militaire reconnue néo-nazie jusqu’en Occident (Centre Simon Wiesenthal, ONU, Amnesty, Droits de l’Homme etc) et même jusqu’au Sénat américain qui demandait en 2019 à ce que les armes livrées à l’Ukraine ne finissent pas dans ses armureries. Les considérer aujourd’hui comme des héros (alors qu’ils se sont terrés comme des rats dans les souterrains d’Azovstal) ne relève pas seulement d’une hypocrisie intellectuelle stupide mais surtout d’une collaboration à une idéologie inacceptable et des crimes de guerre confirmés.

Les droits de la guerre par définition ne connaissent pas de ligne de front et doivent être appliqués par tous les belligérants et non agités sur le grand théâtre cynique de la marchandise Après que Zelensky ait donné un de ses numéros  de clown pathétique dont il a le secret, ses soudards, et pour ne citer que 3 de leurs actions réalisées ce 25 août parmi les dizaines de bombardements effectués sur les zones résidentielles républicaines :

• Tuaient ce matin une mère et blessaient ses 2 enfants âgés de 12 et 17 ans lors d’un bombardement de Gorlovka,

Une mère tuée et ses 2 enfants blessés dans un bombardement de la ville de Gorlovka (50 km Nord Donets) , ce 25 août matin.

• Disséminaient à nouveau à la mi journée des dizaines de mines antipersonnelles sur des quartiers résidentiels de Donetsk,

2 tués et 46 mutilés dont plusieurs enfants, victimes des mines  « Petal » disséminées par l’armée ukrainienne au mois d’aôut.

Bombardaient l’usine chimique de production d’ammoniac « Stirol » de Gorlovka lors d’un tir ciblé sur ses dépôts chimiques.

Bombardement ukrainien de l’usine « Stirol », le 25 août  avec 40 roquettes de 122mm « Grad » 

Depuis 8 ans les forces ukrainiennes bombardent les quartiers résidentiels des populations du Donbass (voir à ce sujet les rapports quotidiens de l’OSCE entre 2014 et 2022) ou ceux de la haute autorité aux droits de l’Homme de l’ONU). Depuis février les mêmes forces ukrainiennes, grâce aux aides de l’OTAN, intensifient et diversifient leurs crimes de guerre en bombardant les sites industriels et même la centrale nucléaire de Zaporodje, en dispersant des mines antipersonnelles aux milieu des populations civiles ou en commettant des attentats terroristes dans des villes étrangères.

Et je ne parle pas des soldats russes et républicains prisonniers, torturés et sommairement assassinés par des soudards se ventant ensuite de leurs crimes impunis sur les réseaux sociaux.

Depuis 6 mois , ce sont des dizaines de vidéos qui sur les réseaux sociaux ukrainiens
montrent
des soldats russes torturés et exécutés par Kiev

Alors de quelles règles parlons-nous monsieur Zelensky ?

Ce qui est sûr c’est que vous avez bien appris le fondement de l’hégémonie occidentale qui fait porter sa moraline hypocrite par une inversion accusatoire cynique et criminelle

Au moins dans ce domaine vous savez naturellement jouer votre rôle de clown sanguinaire !

source : Alawata rebellion



Source link