• mar. Sep 27th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Liz Truss sait-elle que la Russie peut détruire l’Angleterre avec une seule torpille ?

ByVeritatis

Août 27, 2022


par Boris Guennadevitch Karpov.

Liz Truss, probable Premier Ministre britannique, commence très fort puisqu’elle annonce fièrement qu’elle n’hésitera pas à utiliser l’arme nucléaire même si cela signifie une « annihilation totale ».

Elle pensait sans doute à « l’annihilation totale » de son « ennemi », pas la sienne… Son ennemi c’est même si elle ne l’a pas dit tant c’est évident, la Russie.

Sur le principe bien sur ceci est une déclaration « normale » puisque l’arme nucléaire est censée dissuader, et il faut donc bien être en théorie prêt à s’en servir. Sinon, plus de dissuasion. Mais dans le cas présent ceci s’inscrit dans une hystérie, britannique en particulier, envers la Russie. Boris Johnson, futur-ex premier ministre s’est d’ailleurs encore rendu hier à Kiev pour « interdire » à Zelenski de rencontrer Poutine pour négocier !

D’abord qui lui a dit que Poutine accepterait de négocier ? Dans la position actuelle en ayant pris un tiers du pays, la Russie ne négocie pas, elle impose. Mais nous n’en sommes pas encore là, nous n’avons pas terminé et « imposerons » donc un peu plus tard. Bref, Johnson est allé donner des instructions à Zelensky, et lui promettre de nouvelles livraisons d’armes. Passons sur le fait que dans quelques jours il n’aura plus aucun pouvoir, puisqu’il s’avère donc que son successeur Liz Truss semble du même moule : Typique arrogante brit, « fucking prick » ou « arrogant bitch » comme ils disent !

Ce qui est vraiment grave est qu’elle ne se rend pas compte de ce qu’elle dit : Utiliser l’arme nucléaire contre la Russie signifierait en riposte la destruction immédiate et totale des îles britanniques. Un seul Sarmat, et plus rien. Mais une telle déclaration pourrait parfaitement faire comprendre à la Russie que son existence même est menacée, l’Angleterre étant dirigée par une hystérique. Dans un tel cas, Vladimir Poutine n’a même pas besoin d’aller le clamer sur un plateau TV, il agira et pourrait alors décider à titre préventif d’utiliser non pas un Sarmat mais UNE torpille Poseidon lancée depuis… depuis n’importe où puisqu’elle a un rayon d’action illimité, propulsée par son propre réacteur nucléaire ! Cette torpille exploserait sous l’eau au large de l’Angleterre et déclencherait un tsunami qui engloutirait une très grande partie de l’ile. Londres n’a aucune chance d’en resortir !

L’attitude de cette hystérique s’inscrit parfaitement dans la mentalité britannique : S’imaginant être à l’abri dans leur île, les brits s’emploient à semer la pagaille un peu partout. Dans le conflit contre la Russie en particulier, les services secrets américains (CIA) sous-traitent une grande partie de leurs opérations clandestines au MI6, service secret britannique. C’est en effet le MI6 qui instruit et entraine les agents ukrainiens qui entrent en Russie y commettre des attentats, c’est aussi le MI6 qui entraine les groupes de volontaires étrangers ayant rejoint les forces ukrainiennes… et ce sont donc eux aussi qui sont transformés en poussière lorsque nous frappons les centres d’entrainement.

Quand on voit l’état de leur pays, envahi par des immigrés plus nombreux que les britanniques dans la plupart des grandes villes, secoué par les scandales pédophiles mettant en cause jusqu’à la « famille royale », on peut comprendre que les brits cherchent à redorer leur blason en combattant les ignobles Russes. Se rendent-ils compte qu’ils ne risquent que de se faire détruire avant même d’avoir compris ce qu’il leur arrive ?

On notera par ailleurs que pendant que Truss se vante d’être prête à appuyer sur le bouton nucléaire, les autorités Russes ont une attitude toute autre puisque Lavrov et Poutine répètent régulièrement qu’il faut à tout prix éviter d’utiliser l’arme nucléaire ! Qui sont les malades ? Qui sont les gens raisonnables ? Mais alors que tous les media britanniques annoncent qu’un anglais sur 2 ne pourra ni se chauffer ni manger à sa faim cet hiver, peut-être est-ce LA solution trouvée par leur gouvernement : Provoquer la Russie pour finalement être détruits ?! Ce sera bien le « grand reset » ! Mais pas celui auquel ils pensaient…

source : Rusreinfo



Source link