• ven. Sep 30th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Un « musée » sur Yves Saint Laurent à Oran ? – Les moutons enragés

ByVeritatis

Août 27, 2022


Pour illustration/Illustrations à l’aquarelle de marques célèbres./123.rf

Amar Djerrad

Au début, on croyait à une blague ! Mais lorsque l’on a constaté qu’il sera visité par le Président Macron (selon son programme dont la presse a fait écho), lors de sa visite officielle en Algérie, l’information est donc sérieuse !

Yves Saint Laurent le célèbre couturier, né à Oran en « Algérie française », aurait donc un « musée » à Oran en son honneur !

Qui l’a érigé ? Certainement pas les autorités algériennes !

Il est situé où ? Certainement pas dans une annexe du musée National !

En fait, dans l’ex-maison où naquit en 1936 et passa sa jeunesse, le créateur et collectionneur de haute couture jusqu’en 1954 pour s’installer à Paris à l’âge de 18 ans. 

L’homme d’affaire ayant acquis cette maison, il y a environ une année, l’a aménagé en « musée » (avec photos de famille, dessins, copies d’œuvres, articles de presse de l’époque, etc.) pour attirer avec les éventuels touristes européens et ce, en hommage à l’artiste.

Selon une vidéo (ci-jointe, l’interlocuteur s’exprime en français) en circulation, il s’agit d’un investissement personnel de la part du riche propriétaire pour cette maison achetée « 4 à 5 fois le prix de sa valeur réelle ». Un effort particulier en temps et argent a été fourni pour rendre cette bâtisse en conformité avec l’ambiance de l’époque de YSL (décors etc.) afin de faire connaitre son parcours et son histoire. Cette maison sera considérée comme « résidence de prestige », liée à l’Hôtel Liberté, destinée aux visiteurs qui peuvent voir les œuvres de l’artiste que la ‘‘Fondation YSL’’, en France, a partagé avec le lieu de sa naissance, ‘‘genèse’’ de sa création.

Au-delà de l’hommage, des sentiments, des souvenirs et de l’aspect commercial, attitudes respectables, il nous parait légitime de nous interroger sur les tenants et aboutissants, surtout que le président français met cette visite du « musée » dans son programme de déplacement en Algérie. Un « musée » privé qui n’a rien à voir avec l’Histoire de l’Algérie. Yves Saint Laurent ne fait pas partie de l’Histoire de l’Algérie comme le sont les chouhada (martyrs) Ahmed Zabana ou Maurice Audin, Henri Maillot, Maurice Laban … y a pas photo ! Sa mise en avant en tant que natif et artiste semble rappeler, à notre sens, la colonisation dans son aspect « bienfaits ». Comme si c’est l’ambiance coloniale qui permet de former des « génies ». Si Macron s’y intéresse c’est que derrière, il doit y avoir réflexion, concertation et préparation avec certains milieux culturels et idéologiques français.

 Je rajoute cet extrait de texte, que je trouve instructif, de notre linguiste, écrivain et historien de la littérature Abdellali Merdaci à propos de ce « musée » et de sa visite par Macron :

« … une escapade mémorielle. Macron visitera ainsi la maison rénovée du couturier Yves Saint-Laurent …, symbole d’une colonisation française … Cette maison, restaurée par un marchand de sommeil milliardaire …, enfant perdu de la France d’antan, figure aussi ce qu’attend la France de l’Algérie et des Algériens, un retour à une soumission néocoloniale. Il y aura toujours des Algériens pour entretenir les reliques de la colonie française et en faire (des)…lieux de mémoire. La prochaine restauration annoncée est celle de la maison familiale de l’écrivain pied-noir Albert Camus … à Alger. Tout est ficelé, paraît-il, … À cette marche, … parlera-t-on bientôt de la rénovation du palais des gouverneurs de l’Algérie coloniale française… »

L’avenir nous dira plus sans aucun doute !

Amar Djerrad

Note LME : Pour les arabophone avec des passages en Français. N’activez pas la traduction c’est une horreur !

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link