• mar. Oct 4th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

la hausse du niveau des mers pourrait être plus élevée que prévu


Un iceberg au large de Sermersooq, au Groenland.

30 août 2022 à 17h56,

Durée de lecture : 2 minutes

Climat

Selon une étude (en anglais) publiée lundi 29 août dans la revue Nature Climate Change et repérée par Franceinfo via l’AFP, à cause du dérèglement climatique, la calotte glaciaire du Groenland pourrait perdre au minimum 3,3 % de son volume d’ici à l’année 2100.

L’une des conséquences « inévitables » de cette fonte des glaciers pourrait être une augmentation a minima de 27,4 centimètres du niveau de la mer… soit davantage que ce que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) prévoyait dans son rapport de référence de 2021.

Prévisions alarmantes

Les glaciologues auteurs de cette nouvelle étude évoquent ainsi des « prévisions alarmantes », d’autant que celles-ci se basent sur le réchauffement actuel, et ne prennent pas en compte le réchauffement climatique futur. Pour les chercheurs, si les niveaux records de fonte constatés au Groenland en 2012 se renouvelaient tous les ans, la hausse des eaux pourrait même être d’environ 78 cm d’ici à la fin du XXIᵉ siècle.

Pire : comme le rapporte The Guardian, au regard des projections futures en termes d’émissions de gaz à effet de serre ou encore d’élévation de la température des océans, une hausse de plusieurs mètres du niveau de l’eau apparaît probable.

Le Giec en dessous de la réalité

D’après les scientifiques, les projections formulées en 2021 par le Giec sont donc « trop faibles » : à l’époque, le groupe d’experts avait affirmé que, dans le pire scénario d’émissions de gaz à effet de serre, la fonte de la calotte glaciaire groenlandaise allait contribuer à une hausse de 18 centimètres du niveau de la mer d’ici à 2100.

Comme le soulignait déjà Reporterre en mai 2021, la situation au Groenland est catastrophique : plusieurs études publiées récemment ont révélé que la fonte accélérée d’une partie de sa calotte glaciaire était désormais quasi irréversible.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link