• mar. Sep 27th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Les bombardements ukrainiens endommagent le toit du stockage du combustible des réacteurs nucléaires de Zaporozhye – Les moutons enragés

ByVeritatis

Août 30, 2022


Comment croire que les russes qui ont le contrôle de la centrale nucléaire, puissent volontairement se bombarder eux mêmes et accuser les ukrainiens, avec les risques mortels que ça peut générer ? L’AIEA devrait se bouger pour arrêter le clown psychopathe ukrainien, corrompu jusqu’à l’os..

Source RT via L’Échelle de Jacob

Une frappe ukrainienne a touché un stockage de combustible de réacteur à la centrale nucléaire de Zaporozhye, sous contrôle russe, ont annoncé lundi les autorités locales.

Le toit du bâtiment a été endommagé à la suite de l’attaque, a déclaré Vladimir Rogov, porte-parole de l’administration de la région de Zaporozhye, sur Telegram.

Il a également posté une photo d’un trou dans le toit qui aurait été causé par l’explosion.

L’installation de stockage touchée contient du combustible nucléaire neuf pour les réacteurs de la centrale, qui est la plus grande d’Europe.

La Russie a déclaré plus tôt qu’un drone ukrainien ciblant l’installation nucléaire avait été abattu.

Moscou a accusé à plusieurs reprises les forces de Kiev de cibler la centrale nucléaire de Zaporozhye – qui est sous contrôle russe depuis mars, mais exploitée par du personnel ukrainien – avec de l’artillerie et des drones « kamikazes ».

Il a averti que ces attaques pourraient déclencher une catastrophe qui éclipserait l’incident de Tchernobyl en 1986. Des matières radioactives pourraient potentiellement atteindre la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie, la Moldavie, la Biélorussie et même l’Allemagne dans le pire des cas.

L’Ukraine, quant à elle, a affirmé que les forces russes avaient transformé la centrale nucléaire en base militaire et qu’elles bombardaient elles-mêmes l’installation pour rejeter la faute sur Kiev.

La Russie a nié à plusieurs reprises ces accusations et a exhorté les inspecteurs internationaux à visiter le site pour évaluer la situation par eux-mêmes.

Plus tôt lundi, le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, a annoncé qu’une telle mission se poursuivrait après tout, les spécialistes de l’AIEA devant arriver à l’usine de Zaporozhye cette semaine.

Source

Voir aussi :

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link