• jeu. Sep 29th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Biden s’est embrouillé dans les lignes de la Constitution américaine lors de son discours – vidéo



https://fr.sputniknews.africa/20220831/biden-sest-embrouille-dans-les-lignes-de-la-constitution-americaine-lors-de-son-discours—video-1056018804.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e6/07/1e/1055695804_0:0:1245:934_1920x0_80_0_0_34cb55da4e656ef0cc5f540d26992e8d.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

international, joe biden, lapsus

international, joe biden, lapsus

Une autre situation embarrassante pour Joe Biden. Cette fois, le Président américain a confondu les documents les plus chers aux Américains: la Constitution et la Déclaration d’indépendance.

Le Président américain a commis une gaffe lors de son discours à l’occasion de son déplacement le 30 août à Wilkes-Barre, en Pennsylvanie, consacré aux questions de sécurité.

Joe Biden a confondu cette fois le début de la Constitution américaine avec celui de la Déclaration d’indépendance des États-Unis.

“’Nous, le peuple’, c’est ainsi que commence notre Constitution… la Déclaration”, a-t-il dit.

La Constitution, la Déclaration d’indépendance et la Déclaration des droits sont les trois textes fondamentaux du pays.

D’autres lapsus

À plusieurs reprises, le chef d’État s’était déjà embrouillé dans ses interventions officielles.

Début mars, face au Congrès américain et en présence de l’ambassadrice ukrainienne à Washington, il a tenu un long discours dominé par la situation en Ukraine. Appelant à soutenir le peuple ukrainien face à l’armée russe, il a commis une erreur remarquée en évoquant les âmes “du peuple iranien”.

En février, il avait confondu l’Afghanistan avec l’Ukraine puis l’Irak.

En outre, en 2021, il avait écorché le nom du Président russe “Cloutine”, confondu la Syrie avec la Libye ou encore qualifié Kamala Harris de “Présidente”.





Source link