• jeu. Sep 29th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Onu: des millions de personnes d’ascendance africaine continuent de subir “les affres du racisme”


A l’occasion de la Journée internationale des personnes d’ascendance africaine, le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres a rappelé que “partout dans le monde, des millions de personnes d’ascendance africaine continuent de subir les affres du racisme”.

Chaque année, la Journée internationale des personnes d’ascendance africaine met à l’honneur la diversité du patrimoine et de la culture des personnes d’ascendance africaine et les immenses contributions que celles-ci ont apportées aux sociétés tout au long de l’Histoire.

Pourtant, “partout dans le monde, des millions de personnes d’ascendance africaine continuent de subir les affres du racisme et d’une discrimination raciale systémique et profondément enracinée”, a souligné le chef de l’ONU Antonio Guterres à l’occasion de cette célébration.

Les Nations Unies continuent de demander aux États membres que les droits humains et les libertés fondamentales des personnes d’ascendance africaine soient pleinement respectés, “que des réparations soit obtenues en cas de violation de ces droits et libertés, que des excuses soient officiellement présentées et des réparations offertes pour les torts inacceptables causés par l’esclavage et le colonialisme”, a ajouté Guterres.

Instance permanente des personnes d’ascendance africaine

Le chef de l’ONU a aussi rappelé que l’Instance permanente des personnes d’ascendance africaine, dont la création est ” une réalisation majeure ” de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, tiendrait sa première session en décembre.

L’Assemblée générale des Nations Unies a demandé au Groupe de travail intergouvernemental sur l’application effective de la Déclaration et du Programme d’action de Durban – le plan directeur des Nations Unies pour lutter contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance dans le monde – d’élaborer un projet de déclaration des Nations Unies sur la promotion et le plein respect des droits humains des personnes d’ascendance africaine.

L’instance permanente contribuera à cette entreprise, qui est “d’une importance capitale”, selon le Secrétaire général.





Source link