• mar. Sep 27th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

des experts arrivés à Zaporijjia malgré les bombardements


Les experts de l’AIEA en route vers l’Ukraine pour assurer la sécurité de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 29 août 2022.

1er septembre 2022 à 16h27,

Durée de lecture : 1 minute

Nucléaire

Ils sont parvenus à destination malgré des tensions militaires plus fortes que jamais. La délégation de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) est arrivée à la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, jeudi 1er septembre, quelques heures après qu’un nouveau bombardement a entraîné l’arrêt d’un des deux réacteurs encore en fonctionnement sur le site.

Lire aussi : Ukraine : dans quel état est la centrale nucléaire de Zaporijjia ?

Les quatorze experts de la délégation, conduits par le chef de l’agence onusienne Rafael Grossi, devraient lancer l’inspection de la centrale sans tarder. « Nous allons commencer immédiatement l’évaluation de la situation sécuritaire à la centrale », avait en effet indiqué un des experts à l’AFP. Par ailleurs, l’AIEA souhaite établir une présence « permanente » dans la centrale pour mieux prévenir le risque d’accident nucléaire.

Depuis plusieurs semaines, l’installation, qui compte six réacteurs d’une puissance unitaire de 1 000 mégawatts (MW) et passée sous contrôle russe le 4 mars dernier, fait l’objet d’intenses bombardements dont la Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement. Dernier épisode en date, un bombardement de mortier le 1er septembre a entraîné l’activation du système d’urgence et l’arrêt de l’unité cinq, une des deux dernières encore en fonctionnement. Une ligne électrique de secours a également été endommagée, a par ailleurs averti l’électricien Energoatom, exploitant du site.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link