• dim. Sep 25th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

Un nouveau gazoduc reliant la Russie à la Chine annoncé par Gazprom


https://fr.sputniknews.africa/20220901/un-nouveau-gazoduc-reliant-la-russie-a-la-chine-annonce-par-gazprom-1056044450.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103798/58/1037985848_222:0:3777:2666_1920x0_80_0_0_364741ec15b9e686c4441bd097b8d189.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

international, chine, russie, gazoduc, crise énergétique, europe, gazoduc nord stream 1, alexeï miller, gazprom

international, chine, russie, gazoduc, crise énergétique, europe, gazoduc nord stream 1, alexeï miller, gazprom

En prévision de la hausse de la consommation de gaz en Chine, Gazprom lance un nouveau pipeline qui répondrait à cette demande croissante. La décision a été rendue publique sur fond de suspension des livraisons en Europe via le Nord Stream 1.

Le groupe énergétique russe Gazprom commence les travaux de conception d’un gazoduc supplémentaire en direction de la Chine, a déclaré ce 1er septembre son directeur, Alexeï Miller.

Le géant gazier russe prévoit une croissance importante de la consommation du combustible bleu dans l’Empire du milieu.

“Au cours des 20 prochaines années, selon les prévisions, l’augmentation de la consommation de gaz en Chine représentera 40% de l’augmentation de la consommation mondiale de gaz. Par conséquent, nous avons signé un autre contrat pour la fourniture de gaz à la Chine. C’est la route de l’Extrême-Orient. Pour ce projet, nous commençons déjà à développer la documentation de conception et d’estimation”, a précisé M.Miller.

Crise gazière en Europe

Alors que les livraisons de gaz russe en Chine semblent avoir de belles perspectives, les volumes des approvisionnements en Europe restent au plus bas depuis plusieurs décennies.

Dès la fin juillet, le Nord Stream 1, le gazoduc principal reliant la Russie à l’Ouest, a fonctionné à 20% de sa capacité, à savoir 170 millions de mètres cubes par jour.

Moscou affirme que la restriction des livraisons est causée exclusivement par les sanctions antirusses imposées par l’UE, induisant des problèmes de maintenance, notamment concernant les turbines Siemens.

Du 31 août au 3 septembre, les livraisons via le Nord Stream seront suspendues, toujours à cause de travaux de maintenance.





Source link