• ven. Sep 30th, 2022

Monde25

le monde des informations alternatives

près de 2 milliards d’euros de dégâts aux bâtiments


Les fissures causées par la sécheresse sur cette maison ont dues être colmatées.

La sécheresse coûte cher. Selon les chiffres de la fédération des assureurs, repris par Le Monde, les dégâts aux bâtiments dus aux épisodes de sécheresse de 2022 devraient coûter entre 1,6 et 2,4 milliards d’euros aux assureurs. Le record de 2,12 milliards d’euros, déboursés en 2003, pourrait être dépassé.

Ces dommages sont dus au phénomène de retrait-gonflement : lors de période de fortes chaleurs, les sols argileux se dessèchent comme une éponge. À l’apparition des premières pluies, ils deviennent à nouveau souples et malléables. La succession de ces variations peut engendrer des déplacements de terrain et déstabiliser les fondations des maisons. 60 % des sols métropolitains sont concernés par ce phénomène, selon la cartographie effectuée par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Le réchauffement climatique, qui augmente le nombre et l’intensité des sécheresses, accroît les périls sur le bâti. Selon une étude de la fédération publiée en 2021, citée par Le Monde, la sécheresse en France a coûté 14 milliards d’euros entre 1989 et 2019. Ce coût devrait tripler et atteindre 43 milliards d’euros entre 2020 et 2050.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.