Alexei Navalny, l’un des plus grands opposants russes au régime de Poutine, appelle à voter Emmanuel Macron au second tour afin d’éviter une France sous influence du Kremlin

La Russie de Poutine n’a jamais occupé une place aussi importante dans une élection française. Et pour cause! La guerre en Ukraine y est certainement pour quelque chose. En tout cas, si Marine Le Pen refuse de s’attaquer au président russe, les détracteurs de Poutine, quant à eux, estiment que l’élection de Le Pen serait un danger pour la France qui serait sous influence russe.

Cette position est celle défendue par Alexei Navalny, très célèbre opposant au régime russe. Entre Le Pen et Macron, son choix est vite fait dans une série de twittes, publiés ce 20 avril, en anglais et français appelant le peuple français à voter pour le plus jeune président de la Vème République.

“Je me rends compte de l’ironie de la situation: un prisonnier politique russe s’adresse aux électeurs français. Mais techniquement, je suis en prison à cause d’une plainte déposée par une entreprise française”, réagit-il. Et d’ajouter : “j’ai étudié le français à l’université, et quand je viens à Paris, je porte une écharpe par tous les temps. Donc, ce pays m’est proche, et je vais essayer.”

Réagissant à la présidentielle français, sa position est sans détours. “C’est sans hésitation aucune que j’appelle les Français à voter pour @EmmanuelMacro le 24 avril, mais je voudrais m’adresser à ceux qui n’excluent pas de voter pour @MLP_officiel. Je voudrais vous parler de la corruption et du conservatisme”.

Parlant du prêt financier dont aurait pu bénéficier Marine Le Pen, Navalny enfonce le Rassemblement National. “J’ai été choqué d’apprendre que la partie @MLP_officiel a obtenu un prêt de 9 millions d’euros auprès de la banque FRCB. Croyez-moi, il ne s’agit pas d’une simple ‘affaire douteuse’”. Et de poursuivre : “cette banque est une agence de blanchiment d’argent bien connue qui a été créée à l’instigation de Poutine. Ça vous plairait si un politicien français obtenait un prêt auprès de la Cosa Nostra? Bon, ça, c’est pareil”.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.