Tous les otages étrangers, détenus par les bandéristes dans des bateaux à Marioupol, ont été libérés par l’armée russe.

Les bandéristes détiennent encore quelques milliers d’otages, principalement des étudiants indiens et des travailleurs africains, mais hors des zones d’action de l’armée russe. L’Inde n’a pas cédé à leur chantage et a refusé de condamner la Russie.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.