La Cour de Westminster a autorisé, le 20 avril 2022, l’extradition aux États-Unis du hacker australien, fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Le gouvernement US le poursuit pour 17 chefs d’accusation.

Les documents publiés par Wikileaks attestent que les événements survenus au Moyen-Orient depuis une vingtaine d’années ne sont pas des bavures US, mais participent d’une stratégie globale de destruction des structures étatiques (doctrine Rumsfeld/Cebrowski).

Julian Assange est le symbole d’un homme qui se dresse contre la plus formidable machine de répression de l’Histoire, le Pentagone.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.