séisme graphique

(Sarajevo) Un fort tremblement de terre de magnitude 5,7, selon le service sismologique américain (USGS), a secoué vendredi soir le sud de la Bosnie, faisant un mort, plusieurs blessés et des dégâts matériels, ont rapporté des médias locaux.

Une femme de 28 ans, blessée à Stolac lorsqu’un rocher est tombé sur sa maison, est décédée dans un hôpital de la ville proche de Mostar, a indiqué une source hospitalière, citée par plusieurs médias.

Plusieurs autres personnes ont été légèrement blessées, dont des membres de la famille de la victime.

Des dégâts matériels, notamment des fissures et des effondrements de murs, ont été rapportés par les autorités et la protection civile de Stolac, mais aussi de Ljubinje et de Mostar.

Le tremblement de terre a été ressenti à travers les Balkans, une zone de forte activité sismique. Son épicentre a été localisé à 14 km au nord-est de Ljubinje (4000 habitants), selon l’USGS.

Il se trouvait également à 16 km à l’est de la ville de Stolac (14 000 habitants) et à 42 km au sud-est de Mostar (105 000 habitants), selon le Centre de sismologie euro-méditerranéen (CSEM).

La secousse, qui a duré une bonne vingtaine de secondes, a été ressentie jusqu’à Belgrade, Zagreb et Skopje, à plus de 400 km de l’épicentre, selon des correspondants de l’AFP. Elle a été suivie par plusieurs autres, moins fortes.

La précédente secousse tellurique importante dans les Balkans, de magnitude 6,4, s’était produite le 29 décembre 2020 en Croatie, dans la région de Petrinja (centre), faisant sept morts et détruisant des centaines de bâtiments et de maisons. En mars 2020, la capitale croate avait été frappée par un tremblement de terre de magnitude 5,3 qui avait provoqué d’importants dommages.

En novembre 2019, plus de 50 personnes avaient été tuées en Albanie dans un séisme de magnitude 6,4 qui avait également fait des milliers de sans-abri.



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.