La légende de l’Agartha, la croyance en un royaume souterrain relié aux coins les plus reculés de la Terre par un réseau de galeries, dont la capitale serait Shambhala, peut être retrouvée jusque dans l’Antiquité.

Il y est fait mention dans les plus vieilles traditions, et certaines références le concernant sont consignées dans de vieux manuscrits appartenant aux civilisations les plus anciennes.

Il s’agirait de la demeure du Roi du monde.

Beaucoup de ces textes parlent de cet endroit comme étant habité par des gens qui s’établirent là longtemps avant la naissance de l’Histoire – une race aimant la paix, soucieuse de la pureté de son existence et exerçant autant que possible, une influence modérée sur les gens vivant à la surface.

(Note Flo : Il y a évidemment plusieurs groupes qui vivent à l’intérieur de la Terre (à la fois ET’s et humains) et qui influencent la civilisation de surface depuis très longtemps à travers les sociétés secrètes.

Au cours des 25 000 dernières années, de nombreux membres parmi les plus avancés de diverses civilisations de surface se sont détachés de leurs sociétés et ont rejoint le réseau souterrain de l’Agartha.

Parmi eux, on trouve des chamans gravettiens du paléolithique, des grands prêtres égyptiens, des adorateurs de déesses minoens, des disciples grecs de Pythagore (formant la société dissidente Hav-musuv sous la Vallée de la Mort en Californie), des groupes romains Auguri, Maya, Inca et Hopi, des explorateurs allemands du 17ème siècle en Amérique du Sud, le groupe Marconi/Fulcanelli et les sociétés secrètes allemandes au 20ème siècle…

Mais il y a également une présence beaucoup plus ancienne dans l’Agartha remontant à des millions d’années avec notamment des reptiliens descendants de l’époque des dinosaures ou ces 7 groupes d’humains du futur dont la plupart continuent de prétendre venir d’autres systèmes solaires (pour la sécurité opérationnelle).

Le groupe le plus souvent mentionné dans cette vidéo ci-dessous est ce groupe d’humain du futur (aryens) qui est revenu il y a 18 millions d’années dans notre passé dans le cadre de cette guerre temporelle contre l’IA, qui a son réseau de villes principal sous le Tibet et l’Himalaya et qui prétend encore à ce jour venir des Pléiades à leurs nombreux contacts gouvernementaux, militaires et civils (dont Cobra) à la surface (ils ont essayés de le faire avec le Programme Spatial Secret avant d’être découverts dans les années 80 sur leur véritable origine).

C’était les « Dieux » nordiques de l’Atlantide avant son engloutissement sous l’eau il y a 11600 ans.

Ce groupe est très connecté avec les sociétés secrètes allemandes pour des raisons génétiques.

Ces dernières ayant complètement infiltrées l’Occident puis le reste du monde après la Seconde Guerre mondiale ainsi que tous les Programmes Spatiaux Secrets.

J’ai ajouté plusieurs liens en dessous de cette première vidéo qui vont aideront à rassembler les pièces du puzzle.)

Les races racines (ou races mères) sont des étapes de l’évolution humaine dans la cosmologie ésotérique de la théosophiste Helena Petrovna Blavatsky, comme décrit dans son livre La Doctrine secrète (1888) :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Race-racine#:~:text=Les%20races%20racines%20(ou%20races,des%20continents%20aujourd’hui%20perdus.



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.