Le parquet de Bobigny a confirmé à l’AFP avoir reçu une plainte déposée par l’avocat Yassine Bouzrou pour «violences par personnes dépositaires de l’autorité publique avec arme», et «injures à caractère raciste» après la diffusion d’une vidéo virale.

La préfecture de Police avait déjà annoncé le 19 avril avoir saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) sur cette affaire, désormais l’AFP a eu confirmation qu’une plainte avait été déposée dans ce cadre par l’avocat Yassine Bouzrou. 

La plainte concerne une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 18 avril baptisée «tête-à-tête [entre] un jeune vs un baceux de Blanc-Mesnil» où on voit un policier en civil se battre avec un homme dans le hall d’un immeuble pendant que deux autres policiers empêchent d’autres personnes d’entrer. La tension est palpable, menaces et insultes fusent. 

L’avocat Yassine Bouzrou avait annoncé dès le 21 avril avoir déposé plainte : «Un policier dit à un jeune “viens dans le bâtiment je vais te niquer ta race”, il le frappe pendant que ses 2 collègues armés devant la porte empêchent les autres de filmer et d’intervenir. Le jeune est blessé,une plainte a été déposée», avait-il écrit sur Twitter.

Selon Yassine Bouzrou, un contrôle d’identité serait à l’origine de la rixe. «Manifestement le seul objectif des policiers était de se défouler en tabassant un jeune noir», a-t-il estimé sur Internet. 

«Nous avons reçu la plainte aujourd’hui, que nous avons adressée à l’IGPN en vue de l’ouverture d’une enquête pénale en préliminaire», a précisé le parquet de Bobigny à l’AFP. Dès le 19 avril, la préfecture de Police avait annoncé saisir l’IGPN dans un tweet. 





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.