Le Conseil Constitutionnel vient d’asséner un coup dur à l’opposition française en proclamant officiellement Emmanuel Macron Président de la France dans un communiqué publié ce 27 avril et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com

Trois jours après la proclamation des résultats du 2nd Tour de la présidentielle, les citoyens français qui remettent en cause la victoire d’Emmanuel Macron n’ont plus aucune chance de contester les résultats d’une présidentielle qui, pendant 5 ans, a tenu en haleine toute une nation.

En effet, ce 27 avril, le Conseil Constitutionnel, dirigé par Laurent Fabius, a validé la victoire de Macron en le proclamant Président de la République de la France. La proclamation a été faite dans un communiqué publié sur son site officiel et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com.

Ainsi, dans ledit communiqué, on pouvait y lire : “les résultats du second tour pour l’élection du Président de la République, auquel il a été procédé les 23 et 24 avril 2022, sont les suivants :
Électeurs inscrits : 48 752 339
Votants : 35 096 478
Bulletins blancs : 2 233 904
Bulletins nuls : 805 249
Suffrages exprimés : 32 057 325
Majorité absolue : 16 028 663
Ont obtenu :
M. Emmanuel MACRON : 18 768 639
Mme Marine LE PEN : 13 288 686
Ainsi, M. Emmanuel MACRON a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés requise pour être proclamé élu”.

Et le Conseil Constitutionnel d’ajouter : “EN CONSÉQUENCE, LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL PROCLAME M. Emmanuel MACRON Président de la République française à compter du 14 mai 2022 à 0 heure. Les résultats de l’élection seront publiés au Journal officiel de la République française.”

Ce communiqué met fin aux rumeurs de fraude électorale qui pullulent sur la toile depuis le 11 avril, au lendemain du 2nd Tour. Désormais, les dés sont pipés et celles et ceux qui seraient tentés de contester la validité du scrutin risquent de ne pas obtenir gains de cause.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.