par Jacob Dreizin.

Qui aurait pu prévoir cela ?

Selon une ancienne prophétie tirée des parchemins moisis du Dreizin Report, dans la nuit du 24 au 25 avril, des missiles de croisière russes ont détruit un total de six sous-stations de traction dans le système ferroviaire ukrainien, paralysant le trafic des trains électriques (et donc tout le trafic ferroviaire) en Ukraine occidentale.

Les sous-stations de traction abritent des transformateurs qui prennent l’énergie du réseau et la convertissent en tension, ampérage et fréquence nécessaires pour faire fonctionner les moteurs des trains électriques via des lignes aériennes ou (plus souvent) des troisièmes rails.

Comme vous pouvez le voir sur cette carte, les frappes visaient clairement à paralyser le trafic ferroviaire dans environ le tiers le plus à l’ouest de l’Ukraine.

Ce n’est peut-être qu’un début, mais même cela suffira à empêcher, pendant un certain temps, une très grande partie du réseau ferroviaire ukrainien de transporter les « dons » des pays de l’OTAN en Ukraine et vers l’est jusqu’aux lignes de front.

Maintenant, les « donateurs » ont tout ce matériel bloqué sur les rails, qui ne bouge pas, une cible facile pour d’autres missiles de croisière.

Bien sûr, cela arrête aussi le transport ferroviaire de nourriture, de carburant et d’autres choses dont les gens ont besoin pour vivre. Toutes les importations terrestres, les exportations, les passagers. C’est un amas total.

J’avais prévenu de cela, plus ou moins. (Je pensais que la Russie toucherait les ponts, mais, c’était assez proche.)

Qu’est-ce qu’« ils » pensaient qu’il allait se passer ?

Pensaient-ils que ce serait aussi facile que d’arracher l’élection à Trump ?

Cela fait environ 60 jours que l’invasion a eu lieu. La Russie voulait clairement laisser l’infrastructure tranquille, mais elle n’a pas eu le choix. Maintenant, qui allons-nous blâmer pour la famine à venir, etc.

Comme je l’ai dit à maintes reprises depuis les tout premiers jours de la guerre, si les États-Unis et leur bloc hégémonique ne font pas marche arrière et n’essaient pas de conclure un accord, l’UKRAINE SERA TOTALEMENT DÉTRUITE.

Au moins un tiers du territoire ira à la Russie, et le reste deviendra un autre Afghanistan, bien qu’avec un certain nombre de centrales nucléaires gravement sous-entretenues et surchargées.

Plusieurs millions de réfugiés supplémentaires frapperont l’Europe au pire moment possible.

Hé, tout cela en un jour de travail !

Maintenant, ils nous disent

Mon ami était convaincu que des mitrailleurs russes de 18 ans, ivres et à la gâchette facile, étaient responsables des corps retrouvés à Boutcha au début de ce mois.

Pouvez-vous lui en vouloir ? Tout le monde ne peut pas être sceptique.

Maintenant, selon le journal britannique The Guardian, nous découvrons  que « la majorité » des corps ont été victimes de tirs d’artillerie.

Hmmm. Réfléchissons à cela.

Voyez-vous, la Russie a contrôlé la totalité, ou presque, de Boutcha pendant au moins trois semaines (jusqu’à son départ soudain le 30 mars).

Pendant tout ce temps, les Russes se sont-ils bombardés eux-mêmes ? C’est peu probable ? Alors, qui cela pouvait-il être ?

Nous devons réfléchir très sérieusement à cette question.

En fait, non, heureusement, nous n’avons pas à réfléchir du tout, car le Guardian explique que certains corps ont été retrouvés avec des fléchettes en leur sein, et – selon ses sources ukrainiennes, qui sont des plus crédibles – SEULE la Russie utilise des obus contenant ces fléchettes, affaire classée !

C’est le nouvel angle de la Boucherie de Boutcha de Poutine le Boucher de Boutcha !  Je voulais juste que tout le monde soit au courant !

Sortez vos morts !

Alors, où sont ces 10 000 Russes que Vicky Nuland a déclaré être morts ? (il y a un mois, cela doit être 2X plus maintenant)

Tout ce que je vois, ce sont des Ukrainiens morts.

Peut-être dix d’entre eux dans la nouvelle vidéo ci-dessous, je pense quelque part dans le Donbass. Je vois plusieurs de ces scènes, chaque jour, et c’est juste le peu qui arrive à être filmé. (Attention, cadavres, ne regardez que si vous pouvez le supporter)

Inversement, la seule fois où j’ai vu une photo/vidéo de plus d’un soldat russe (ou de Donetsk, ou de Lougansk) mort au même endroit, il s’agissait de prisonniers qui avaient été abattus ! Et je crois que c’était en mars.

Je ne dis pas que les deux camps n’ont pas subi de grosses pertes, mais quel camp vous donne les preuves ?

L’Ukraine va s’occuper de son problème nazi… NON !!!

Un imbécile m’a dit quelque chose comme, « L’Ukraine peut s’occuper de ses nazis, APRÈS avoir gagné la guerre. »

LOL. Ils ont eu 8 ans pour se débarrasser de leurs nazis. C’est seulement de pire en pire.

Le service de sécurité ukrainien a maintenant des drapeaux du « Secteur droit » (un mouvement politique fasciste avec sa propre aile paramilitaire lourdement armée) sur ses murs. Voir à environ 1:20 de cette vidéo du QG du service de sécurité à Marioupol :

Ces groupes sont intégrés à l’État. Aucune opération fine n’est possible. Il faut procéder à une double amputation et à une lobotomie frontale simultanées, ce qu’est en train de faire la Russie, quelle que soit la manière dont elle le fait, que cela en vaille la peine ou non, que cela vous plaise ou non, quel que soit votre parti pris.

Si cela doit être fait, il n’y a pas d’autre moyen de le faire que par l’épée et le feu (Огнём и мечом, en russe).

Ce qui est vraiment troublant, c’est que cette saleté a été ignorée et passée sous silence non seulement par l’Oncle Sam, mais même par les leaders d’opinion juifs aux États-Unis.

Nous voyons un néonazisme ouvert, sanctionné par l’État, dans l’un des pays les plus peuplés d’Europe – que les États-Unis dirigent comme une colonie depuis huit ans, toutes les nominations de ministres clés étant approuvées ou rejetées par l’ambassade de Kiev – et même la Ligue anti-diffamation (ADL) n’en a jamais fait toute une histoire.

Pourquoi ?

Ayant le « background ethnique » (je suis né en Israël), et ayant travaillé avec certains des types de la communauté juive organisée à Washington, et en ayant connu d’autres, et lu tous leurs experts préférés, je peux vous dire qu’ils ont tendance à détester la Russie.

Ils pensent probablement que l’ukronazisme – dont ils ne parlent pas, c’est inavouable, tabou – est un phénomène temporaire, passager, une sorte de blague, qui ne mérite même pas d’être remarqué, alors que la véritable menace est la Russie.

Une menace pour qui ? Bien que la Russie et Israël soient maintenant amis, oui, la Russie aide toujours certains des ennemis d’Israël.

Écoutez, les affaires sont les affaires. Israël a travaillé avec l’Azerbaïdjan pour développer sa flotte de drones suicide, qui était sous la direction générale de l’armée de l’air turque, afin que les descendants des auteurs du premier génocide du XXe siècle puissent reprendre des territoires aux descendants des survivants de ce génocide, dans une méchante petite guerre à l’automne 2020.

Une honte totale, mais Israël doit bien vendre ses drones quelque part, et, il a besoin de l’Azerbaïdjan comme aérodrome contre l’Iran.

En bref, certaines personnes n’ont aucun sens de la perspective. Ils veulent que la Russie disparaisse complètement des affaires internationales.

Quant au nazisme, eh bien, vous savez, nous pourrons écrire une note de protestation, plus tard, peu importe. Les Ukrainiens s’en occuperont !

source : The Dreizin Report

traduction Réseau International



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.