Le géant allemand de l’énergie, Uniper, a annoncé qu’il paiera son gaz russe en roubles 

“Tout ça pour ça!”, serions-nous tentés de dire. En tout cas, une chose est sûre : dans cette guerre en Ukraine, l’Allemagne, première puissance économique de la zone euro, risque d’y perdre toute sa crédibilité après être revenue sur deux décisions stratégiques en seulement moins de 30 jours.

La première date d’il y a moins d’un mois lorsque les autorités allemandes avaient décidé de ne pas envoyer des armes à l’Ukraine. Mais, face à la pression internationale, Berlin a finalement accepté d’armer Kiev. Et la deuxième concerne le gaz russe que l’Allemagne avait ouvertement refusé de payer en roubles. Là également, retournement de veste, car ne pouvant pas se passer du gaz russe, l’Allemagne annonce qu’il va payer en roubles, tel que voulu par Vladimir Poutine.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 29 avril de plusieurs sources fiables. Ainsi, à en croire le média américain Fox News, Uniper, le plus grand fournisseur d’énergie en Allemagne, a finalement accepté de payer l’achat de son gaz russe en roubles, monnaie russe.

Interrogé par la presse, l’entreprise publique allemande explique que, pour le moment, le pays ne peut pas se passer du gaz russe. “Pour notre entreprise et pour toute l’Allemagne, ce n’est pas possible de se passer du gaz russe à court terme. Ceci aurait des conséquences désastreuses sur notre économie”, s’est confié un porte-parole d’Uniper.

L’information a été confirmée par le média OGJ (Oil and Gas Journal), spécialisé dans l’énergie. En effet, d’après cette source, le géant russe versera le paiement en euros sur le compte en banque du géant russe Gazprom et celui-ci se chargera de le convertir en roubles.

Il faut dire que cette volte-face des autorités allemandes risque de coûter cher à Olaf Scholz, nouveau chancelier allemand dont le refus d’armer l’Ukraine lui avait valu de virulentes attaques de la part de ses détracteurs. En acceptant finalement de payer en roubles, l’Allemagne risque s’attirer la colère de l’UE qui encourage ses membres à boycotter le gaz russe afin de ne pas financer la guerre de Poutine.

Il convient de rappeler que l’Allemagne est l’un des pays d’Europe dont la dépendance au gaz russe est extrêmement forte. D’ailleurs, ces dernières heures, un rapport publié par le CREA (Center of Research for Energy and Clean Air) nous a appris que depuis le début de la guerre en Ukraine, le 24 mars, les Allemands ont importé du gaz russe pour un montant de 9,1 milliards d’euros. Et Berlin qui ne voudrait voir connaître une récession n’est pas prêt à tourner le dos à Moscou.





Source:

One thought on “Coup de théâtre : menacée par Poutine, l’Allemagne cède et accepte de payer son gaz russe en roubles”
  1. Faut pas s’en faire pour elle, ça reste une pute, y’a que le produit et le maquereau qui changent, de pute-à-fric elle devient pute-à-gaz.
    Faut regarder l’Allemagne comme elle est, certains endroits sont typiquement américanisés jusqu’aux noms des rues, ils sont pas chez eux, les Américains leur louent la place, ces gens vivent toujours humiliés dans la réalité, un jour, ils se révolteront, enfin… seulement voilà, c’est une population plutôt âgée qui ne s’est pas suffisamment renouvelée, elle va probablement disparaître d’ici la fin du siècle, donc, il est fort probable que les révoltés soient issus d’un métissage ou du remplacement allogène.
    C’est exactement la politique d’extermination voulue par les pseudo-vainqueurs de la seconde guerre mondiale, tout est à bas bruit, dans le cas de l’Allemagne, c’était facile à mettre en place rapidement après guerre, même si on se souriait, la première peau de banane était pour le casque à pointe, donc, dans les faits, tout le monde s’en foutait de lui.
    Aujourd’hui c’est chez-nous en France que le phénomène se constate, mais, aussi partout en Europe, ça peut pas être une coïncidence uniquement fondée sur la qualité de vie et le pouvoir d’achat, c’est une politique exterminatrice sourde, faite de dépravations et de divertissements, en même temps qu’un affaissement du niveau culturel et cultuel, raison pour laquelle faudra pas un jour oublier de faire de la poussière de la reine des avorteuses et toutes les salopes qui ont motivé à faire du pire meurtre qui soit, un droit.
    Ils se vengent, et ce depuis longtemps, seulement, c’était tellement facile de fixer l’attention sur tout ce qui est peu clair de peau, de marteler à longueur de temps les mêmes images, mêmes refrains, mêmes idées pendant que les meilleurs places libérées par l’ancienne génération se faisaient capter par les idiots congénitaux… avec la la flatterie ces experts en embrouilles ont dépossédés quasi tout l’Occident.
    Voilà pourquoi les souffrances vont être d’une violence inouïe dans les temps proches si le Occidentaux ne font pas eux-mêmes le ménage dans leurs maisons.
    Les autres ne veulent pas subir parce qu’on s”est évertué à être cons tous ensemble, c’est normal, humainement humain même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.