Les opposants au grand projet du Sud-Ouest (GPSO) reprennent la lutte, samedi 30 avril à Bordeaux, avec un grand meeting interrégional. Objectif : dénoncer ce « projet absurde » de deux LGV, qui détruirait plus de 6 000 hectares de terres.

Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), correspondance

C’est un vieux dossier qui prenait la poussière dans les cartons des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. « Un zombi qui ressort de sa tombe », se désolé Philippe Barbedienne, directeur de la Sepanso, une fédération (…)

Lire la suite

Info

/
Luttes,
Transports



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.