Allié du camp présidentiel dont le principal chantier social annoncé sera la réforme des retraites, le président du MoDem s’est dit favorable le 1er mai à un référendum sur le sujet alors qu’il suscite l’opposition des syndicats et certains partis.

Le Haut-commissaire au Plan François Bayrou a remis au goût du jour, le 1er mai dans l’émission Dimanche en politique (France 3), une de ses idées de 2007 sur la réforme des retraites : la soumettre au référendum. 

«Je suis favorable à un referendum sur la réforme des retraites. Je l’avais proposé lors de l’élection présidentielle de 2007», a-t-il déclaré par la suite dans un tweet. «Il y a une forme de blocage à chaque examen de la question, la meilleure façon de le lever est que les Français tranchent», a-t-il ajouté. 

Sur France 3, le président et fondateur du MoDem a développé l’idée. «Je crois que Michel Rocard avait dit : “C’est une réforme qui fera sauter plusieurs gouvernements”. Pourquoi ? Parce qu’il y a une espèce de blocage du pays chaque fois qu’on aborde cette question», a-t-il rappelé. Pour lui donc, la meilleure solution serait de dire «Ce sont les Français qui choisiront».

Longtemps considérée comme la «mère des réformes», celle-ci n’a finalement pas pu aboutir pendant le premier quinquennat en raison de la crise du Covid-19. Par ailleurs, Emmanuel Macron rencontre une forte opposition d’une partie de l’opposition et des syndicats sur cette question. Ceux-ci ont d’ailleurs battu le pavé en ce 1er mai affichant ainsi leurs forces dans le bras de fer à venir. 

Au lendemain du premier tour de la présidentielle, Emmanuel Macron n’avait toutefois pas fermé la porte à l’idée de soumettre la réforme par référendum. «Je n’exclus pas le référendum, pour quelque réforme que ce soit», avait-il déclaré sur BFM TV fustigeant au passage la proposition de revenir à 60 ans prônée par sa rivale, Marine Le Pen. «Le seul moyen qu’on a, comme on vit plus longtemps, c’est de cotiser plus longtemps», avait-il justifié dans le même temps.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.