En Belgique, six producteurs ont décidé d’acheter un terrain et de créer une ferme collective, à taille humaine. Leur mode de travail est basé sur l’entraide et l’agroécologie : à terme, les producteurs veulent préserver au maximum l’environnement tout en nourrissant la population locale. Pour aller au bout de leur initiative, ils ont mis en place un financement participatif : ils ont jusqu’au 30 mai pour collecter les fonds nécessaires.

La Ferme des Arondes est un collectif de six producteurs et productrices qui exercent en Belgique dans différents domaines : maraîchage, boulangerie, élevage de brebis et de chèvres, culture de légumes en plein champ, fromagerie, production de champignons…

Réunis autour de ces savoir-faire, les producteurs souhaitent travailler ensemble et s’installer dans une ferme collective, qui sera basée sur l’entraide

Ces six producteurs souhaitent s’installer dans une ferme à taille humaine pour travailler ensemble et nourrir la population locale. Crédit : @fermedesarondes

Pendant plus d’un an, les producteurs ont cherché une ferme en Belgique dans laquelle ils pourraient s’épanouir. Car pour le moment, le lieu sur lequel ils sont installés ne leur permet pas de projection à long terme.

 

La recherche d’une ferme à taille humaine

La quête des producteurs n’a pas été de tout repos puisqu’aujourd’hui, de moins en moins de petites fermes sont disponibles en Wallonie. Selon lObservatoire du foncier agricole wallon, on estime que depuis 1980, le nombre de fermes disponibles à la vente a été divisé par trois : passant de 38 000 à 12 700.

Cette disparition s’explique notamment par la mondialisation des échanges et l’industrialisation de la production, qui poussent les producteurs à posséder de grandes exploitations, faisant peu à peu disparaître les fermes familiales à taille humaine.

De plus, l’achat d’une ferme est de plus en plus difficile pour les petits producteurs. Depuis plus de dix ans, le prix des terres a explosé en Belgique, et notamment en Wallonie. Acheter des terres est devenu un luxe inaccessible pour certains producteurs, car le prix des terres est trop élevé par rapport aux revenus que les agriculteurs peuvent espérer recevoir. En moyenne, on estime qu’il faut 100 à 200 ans pour qu’un producteur puisse rembourser le coût d’un achat de terres.

Les producteurs ont trouvé une ferme de 34 hectares de prairies, de terres cultivables et d’étables. Crédit : @fermedesarondes

Après avoir rencontré de nombreux obstacles, les six Belges ont finalement réussi à trouver une ferme dans laquelle ils pourraient s’installer, sur la commune de Profondeville. Le terrain est composé de 34 hectares de prairies, de terres cultivables et d’anciennes étables.

 

Une ferme familiale qui favorise l’agroécologie 

Le principal objectif des producteurs est de créer une ferme à taille humaine, dans laquelle ils pourraient travailler ensemble. Si chaque producteur y aurait son activité indépendante, ils pourraient s’y entraider en partageant les mêmes locaux. Leur but est avant tout de créer une ferme qui restera une ferme à taille humaine et qui sera capable de nourrir la population locale.

Le fonctionnement de cette ferme sera basé sur l’agroécologie, pour avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. Pour cela, les producteurs vont chercher à limiter les gaz à effet de serre, à ne pas utiliser de produits phytosanitaires et à préserver au maximum les ressources naturelles. Ils utiliseront la nature comme principal facteur de production et installeront des arbres, des haies nourricières et fourragères ainsi que des mares, pour favoriser la biodiversité, régénérer les sols et stocker un maximum de carbone.

Le plan du projet de la Ferme des Arondes, qui souhaite mettre en place une culture basée sur l’agroécologie. Crédit : Ferme des Arondes

La ferme pourra nourrir la population en proposant des fruits et des légumes, du pain, du fromage, des œufs, des champignons, des gelées et des sirops. L’objectif des producteurs est d’approvisionner 300 ménages en circuit court d’ici 2026.

Pour aider les producteurs à acheter cette ferme et à réaliser leur projet, une levée de fonds citoyenne a été créée en partenariat avec Terre-en-Vue. Les producteurs ont jusqu’au 30 mai pour collecter les 1 830 000 euros nécessaires pour acheter cette ferme. Des visites sont proposées au grand public pour présenter le projet.

Lisa Guinot

Sources

Lien vers la levée de fonds : Ferme des Arondes 

Rapport de l’Observatoire du foncier agricole wallon.

Donation





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.