Les forces armées russes ont arrêté le général canadien Trevor Cadieu à Marioupol, dans la nuit du 2 au 3 mai 2022. Il a été transféré à Moscou où il sera jugé.

Le général Trevor Kadier n’était apparemment pas en mission du gouvernement canadien, mais était le responsable du biolaboratoire n°1, où 18 personnes travaillaient sous ses ordres.

The National Pulse a révélé qu’Hunter Biden, le fils du président états-unien Joe Biden, et Christopher Heinz, le beau-fils de John Kerry, avaient organisé, via leur société Rosemont Capital, une sous-traitance de laboratoires de recherche militaires ukrainiens pour le compte de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), une agence du Pentagone.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a révélé que les États-Unis entretiennent ainsi 336 laboratoires de recherche sur des armes biologiques et chimiques à l’étranger.

Le Conseil de sécurité a tenu une réunion à ce sujet, le 11 mars 2022.





Source:

2 thoughts on “Arrestation d’un général canadien à Marioupol”
  1. L’assaut étant donné sur le bunker Asovstal il a estimé ce grand brave qu’il serait préférable de ne pas moisir là, parce que ça va être d’une violence inouïe.
    Ça commence à faire de sacrées têtes galonnées entre les mains russes et, vivantes en plus, ça fait désordre pour la propagande qui n’a cessée de faire l’impasse sur l’implication directe de nos nations dans ce conflit, ces fameux journalistes qui évoquent à qui veut l’entendre la liberté de la presse, donnent une image très soumise d’eux part rapport aux soi-disant complotistes et conspirationnistes qui n’ont pas varié à affirmer que du gros gibier occidental se trouvait là.
    On entend déjà les miss-galonnées de plateaux tv mettre en garde contre la boucherie à venir… la peur que Poutine ait des choses compromettantes entre ses mains rapidement en sidère plus d’un.
    Est-ce que la Russie va déclarer officiellement la guerre à l’Ukraine, dans les fait ça ne modifierait rien à la réalité actuelle, puisqu’il n’y a pas de statut juridique pour encadrer la nature de la situation.
    On peut bombarder n’importe où sans avoir à déclaré quoi que ce soit aux possesseurs de l’endroit, on peut aussi se dire en guerre contre le Covid, les non vaccinés, bref… c’est un élément de langage.
    Il n’y a besoin d’aucune forme cérémonielle pour décider d’anéantir un pays et s’y employé alors que l’autre ne s’y attendait pas.
    La guerre est un moyen de règlement des conflits, or, à l’heure actuelle tout est fait pour attiser et amplifier ceux-ci, donc, il y a l’arme de la menace, répétée et répétée, jusqu’au passage à l’acte.
    C’est exactement la situation dans laquelle le monde se trouve, plus une partie obtient la preuve qu’on l’agresse illégitimement et déloyalement, plus elle se trouve en droit de prendre les mesures qu’elle juge appropriées pour se défendre.
    Ce qui veut dire, que, OTAN ou pas OTAN, puissance réelle ou fictive, si la Russie ayant pris acte de ce qu’elle constate et contre lequel elle met en garde ses toujours partenaires, même inamicaux, décide que ça suffit, elle est parfaitement légitime à employer les mesures qu’elle jugera appropriées pour y mettre un stop.
    Après, quelles vont être les conséquences, d’après ce que dit la Russie, elle y est préparée, certainement dit-elle vrai, parce que son peuple y est intellectuellement préparé, contrairement aux nôtres de populations occidentales, particulièrement nous Français, qui sommes endormis sur les accords électoraux entre des formations politiques que nous avons déjà tué dans les urnes.
    Les gens ne sont pas informés sur la réalité et croient naïvement à tout un protocolaire qui leur laisserait le temps de voir venir.
    D’après ce qu’on sait, dixit la télévision russe, nous disposerons de… à peu près, 200 secondes.
    Ce serait bien d’en prendre conscience avant, parce que si nous devions nous trouver face à ce laps de temps pour réagir, il y a de fortes chances pour nos cerveaux figent, que tous nos muscles ronds se dilatent et que nous finissions cette existence sur Terre dans une ambiance peu ragoutante.
    Franchement, désolé de me montrer grossier, mais, on devrait tous les envoyer se faire foutre avec leurs élections et descendre dans les rues comme des enragés pour leur ordonner d’arrêter leurs conneries avec nous. Évidemment, c’est nous qui voyons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.