Le géant pharmaceutique Pfizer est décidément béni. En effet, après avoir terrassé tous ses concurrents et s’accaparer à lui seul le marché des vaccins aussi bien aux Etats-Unis que dans le reste du monde, le laboratoire affiche une santé financière qui rendra jaloux tous ses ennemis : un chiffre d’affaires de 25 milliards de dollars au 1er trimestre.

Mais, ce qui va le plus déclencher le courroux de ses concurrents est le profit que l’entreprise américaine compte tirer de la vente de sa pilule, Paxlovid. Une pilule dont Pfizer reconnaît (dans un communiqué intégralement par Lecourrier-du-soir.com) qu’elle n’a pas été efficace dans la lutte contre le Covid.

D’ailleurs, réagissant à la publication de ce communiqué paru sur le site officiel de l’entreprise à la date du 29 avril, Albert Bourla, PDG de Pfizer, disait ceci : “bien que nous soyons déçus de cette étude, ces résultats n’ont pas d’impact sur la forte efficacité ainsi que sur les données fiables que nous avons observées lors de notre premier essai”.

Bourla s’est tout de même félicité qu’il y ait toujours une forte demande de Paxlovid à travers le monde. Et il a bien raison de se frotter les mains! Car, ce 03 mai, Lecourrier-du-soir.com a appris de sources fiables et très documentées que la vente de la pilule Paxlovid devrait rapporter un pognon de dingue au géant américain.

En effet, d’après le média FiercePharma.com, spécialisé dans les questions sanitaires, l’entreprise espère toucher 22 milliards de dollars de la vente de ce médicament dont les Etats ont commandé des millions de doses. Ainsi, renseigne la source, “Pfizer prévoit entre 98 et 102 milliards de dollars de bénéfices tirés de ses ventes. De ce montant, Comirnaty devrait rapporter 32 milliards à l’entreprise tandis que Paxlovid rapporterait 22 milliards de dollars”.

Il convient de souligner que les revenus engrangés par Pfizer dans la vente de Paxlovid ne devraient surprendre personne. Car, d’après le média américain CNBC, les commandes (de cette pilule) ont décuplé aux Etats-Unis depuis la fin du mois de février. D’après la CNBC qui cite Bourla, 80 000 personnes ont été traitées avec cette pilule fin avril contre 8 000 patients fin février.

Rappelons qu’en dehors des Etats-Unis, plusieurs autres pays avaient passé des commandes pour s’approvisionner en Paxlovid. Parmi eux, la France. Dans ce pays, dirigé par Emmanuel Macron, l’Etat a passé une commande 500 000 boîtes de Paxlovid. Pourtant, en mars 2022, il a été révélé dans la presse que seuls 3 500 patients en ont bénéficié.

En Espagne, le gouvernement socialiste, dirigé par Pedro Sanchez, avait également commandé des centaines de milliers de boîtes du médicament de Pfizer. C’est du moins la révélation faite, le 08 février dernier, par le média espagnol, Redaccion Médica, qui avait révélé que Madrid avait débloqué 253,4 millions d’euros.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.