Depuis des mois, Bill Gates met en garde contre une nouvelle pandémie (qui serait provoquée par lui et ses copains psychopathes) qui se profile à l’horizon. Et selon le cofondateur de Microsoft, un pays a déjà élaboré un plan pour l’atténuer avec succès.

« Si tous les pays font ce que l’Australie a fait, on n’appellera pas [la prochaine épidémie] une pandémie », a déclaré Bill Gates, le philanthrope de la santé qui a consacré des milliards de dollars à la recherche sur les vaccins, lors de la conférence annuelle sur la sécurité de Munich au début du mois.

Empêcher une nouvelle épidémie de devenir une pandémie permettrait presque certainement d’éviter bon nombre des conséquences mondiales causées par le Covid-19. Mais, a fait remarquer M. Gates, cela nécessitera probablement des politiques beaucoup plus strictes dans les premiers jours d’une future épidémie que celles adoptées par la plupart des pays du monde contre le Covid.

Et les pays devront maintenir ces politiques pendant une période prolongée, même potentiellement contre la pression du public.

M. Gates a cité la réaction de l’Australie face au Covid comme la référence à suivre. Le pays a rouvert ses frontières internationales cette semaine pour la première fois depuis mars 2020. Au cours de la pandémie, les citoyens de retour au pays et les voyageurs internationaux approuvés ont dû être mis en quarantaine dans des hôtels gardés par des policiers et des militaires. Les États australiens ont même périodiquement verrouillé leurs frontières respectives.

Des milliers d’Australiens ont protesté contre ces fermetures, mais les mesures semblent avoir fonctionné : Depuis le début de la pandémie, seuls 20 Australiens sur 100 000 sont morts du Covid, selon une analyse du New York Times des données de l’Université John Hopkins. Ce chiffre est nettement inférieur à celui des 283 Américains sur 100 000 qui sont morts du Covid, selon la même analyse.

Les taux de vaccination en Australie sont également relativement élevés : 81 % de la population du pays est entièrement vaccinée contre le Covid, selon les données de l’université John Hopkins. À titre de comparaison, moins de 65 % de la population américaine est actuellement entièrement vaccinée, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

L’Australie a eu du mal à contenir la variante omicron de Covid. Selon les données de l’Université John Hopkins, 155 personnes sont mortes lors du pic australien d’omicron, le 28 janvier. Il semble que le taux de mortalité en Australie se soit déjà stabilisé, avec une moyenne de 38 décès quotidiens liés à Covid sur sept jours, au 23 février.

Il y a des raisons de penser que le modèle australien a eu moins de succès ailleurs : Sa population de près de 26 millions d’habitants est relativement faible, et il s’agit d’une île sans aucune frontière terrestre. Mais M. Gates a tout de même qualifié l’Australie de « véritable exception ».

« Ils ont orchestré des diagnostics, ils ont exécuté des politiques de quarantaine, et ils ont un taux de mortalité dans une ligue différente des autres pays riches », a déclaré Gates. « Et tout le monde avait la capacité de le faire. »

Source : https://www.cnbc.com/2022/02/24/bill-gates-australia-covid-blueprint-could-help-prevent-next-pandemic.html

Traduction : https://exoconscience.com



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.