« Bonjour, 2021, c’est l’année des Mauricette, vous allez vous en rappeler ! La première s’est fait vacciner, la deuxième est révolutionnaire. », c’est sur ses paroles rétrospectivement dramatiques, mais aussi visionnaires que Mauricette annonçait qu’elle allait rouvrir son cabaret le 14 février 2021, au mépris des consignes gouvernementales.

ghjk

Dramatique parce que Mauricette, oui !, on va « s’en rappeler ». Et visionnaire parce que Mauricette sera « révolutionnaire », non pas comme elle l’entendait ce jour-là, mais bien d’avantage devant l’histoire.

C’est désormais à travers son mari, Marc Doyer, qu’elle œuvre et qu’elle va pouvoir entamer sa mission révolutionnaire posthume, celle d’ouvrir l’immense procès de Nuremberg qu’exige une tuerie de masse organisée, qui rappelle celle des opioïdes aux États-Unis (plus de 500 000 morts en 20 ans), avec d’ailleurs les mêmes acteurs : l’industrie pharmaceutique, les cabinets de conseil et l’assentiment du personnel politique. Une tuerie probablement involontaire – gageons que nous ne sommes pas d’horribles complotistes – mais assurément une tuerie par négligence et par cupidité au minimum, ce qui est presque pire.

Malheureusement, après de longs mois de dégradations physiques dues à une maladie de Creutzfeldt-Jakob qui ne se soigne pas, les derniers instants de Mauricette sont arrivés. Contrairement à ce que disait Gil Scott-Heron, la révolution sera peut-être télévisée.

Le matin même, sans perdre une minute d’un précieux temps désormais dédié à une nécessaire campagne d’information au public et à la constitution d’un immense dossier à charge pour des objectifs judiciaires, Marc Doyer et son fils témoignent dans des émissions de grande écoute :

Il restera à faire aussi un autre procès, ceux des salauds qui se disent journalistes et dont le sobriquet journalopes (qu’ils détestent et donc que nous utiliserons avec enthousiasme) ne leur a jamais aussi bien convenu. Mauricette à peine décédée, ce 4 mai, ils poursuivaient leurs basses besognes, souvent sournoises et indirectes, ce qui ajoute encore à leur infamie (les mises en gras sont de nous – NDLR) :

Vaccin contre le Covid-19 et Creutzfeldt-Jakob : la science en tenaille entre douleur des familles et danger complotiste

Le Parisien

Le cas de Mauricette Doyer, décédée cette nuit, a en effet été relayé en masse par sa famille, et notamment par son époux Marc Doyer, qui a ces derniers mois fait le tour des plateaux de télévision et des studios de radio pour dénoncer les effets présumés de la vaccination subis par sa femme.

D’après ses proches, la maladie de Creutzfeldt-Jakob que celle-ci a développée serait liée aux vaccins contre le Covid-19 reçus peu de temps avant qu’elle soit diagnostiquée. Sauf qu’il est peu probable que les deux événements soient liés, les maladies à prions comme Creutzfeldt-Jakob mettant plusieurs années à se déclarer. Si sa pathologie avait été causée par le vaccin Pfizer, Mauricette Doyer n’aurait pas pu tomber malade aussi soudainement, comme nous l’expliquions en janvier dernier. Dans cet article, le neurologue Jean-Philippe Brandel rappelait ainsi que « la maladie de Creutzfeldt-Jakob est une maladie à incubation très lente. On est plus proche de la dizaine d’années que de quelques jours ou de quelques semaines ». [NDLR : c’est bien pour cela que le caractère soudain et l’évolution rapide doivent interroger !]

Libération

Dans sa lutte, le compagnon de Mauricette s’entoure de personnalités clivantes. Le très controversé Pr Montagnier, devenu une figure des mouvements antivax, l’a ainsi contacté afin de lui témoigner son soutien et recommander un traitement à sa femme. Citons également à ses côtés l’avocat Pierre Gentillet, fervent opposant au pass sanitaire et qui manifeste en ligne son adhésion à la théorie dite du « grand remplacement ». Marc Doyer demande de la transparence aux autorités et au gouvernement, se montrant critique envers Emmanuel Macron, une « arnaque » selon ses mots. Il fut pourtant un temps membre du bureau d’En Marche dans l’Oise. C’était en 2018, avant de prendre ses distances avec le parti et de figurer brièvement sur une liste de soutien aux Gilets jaunes lors des élections européennes de 2019.

TF1



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.