Le Conseil de sécurité de l’ONU a apporté à l’unanimité ce 6 mai son «ferme soutien» au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, dans «la recherche d’une solution pacifique» en Ukraine.

Comme le rapporte l’AFP, le Conseil de sécurité des Nations Unies a apporté à l’unanimité ce 6 mai sa «profonde préoccupation concernant le maintien de la paix et de la sécurité en Ukraine». Partant, l’organe onusien a exprimé son «ferme soutien» au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, «dans la recherche d’une solution pacifique» à ce conflit.

Il s’agit de la première manifestation d’unité du Conseil de sécurité de l’ONU depuis le lancement de l’opération militaire russe en Ukraine fin février, comme le relève l’agence de presse française.

Dans la déclaration rédigée par la Norvège et le Mexique qu’il a adoptée, le Conseil (dont la Russie, les Etats-Unis, la Chine, la France et le Royaume-Uni sont membres permanents), rappelle que «tous les Etats membres se sont engagés, en vertu de la Charte des Nations unies, à l’obligation de régler leurs différends internationaux par des moyens pacifiques».

Pour rappel, l’offensive russe en Ukraine, lancée le 24 février, est dénoncée par Kiev et les Occidentaux notamment comme une guerre d’invasion. Selon le président russe Vladimir Poutine, cette opération militaire spéciale vise à «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine et à porter secours aux Républiques autoproclamées du Donbass (reconnues par Moscou), dont les populations seraient menacées de «génocide».



Source:

One thought on “unité du Conseil de sécurité en faveur de la recherche d’«une solution pacifique» en Ukraine — RT en français”
  1. Il me semble que la Russie pour la première fois était absente de cette réunion et que quoi qui puisse être dit là, elle conserve son droit de véto, ce qui mettra toujours les aventuriers dangereux devant elle dans l’impasse dès qu’elle le juge utile, par contre son absence marque bien la dégradation des relations internationales avec elle, par conséquent il ne peut y avoir que des imbéciles pour se réjouir de son isolement. .
    Tout ça est symbolique et sans valeur, puisque les États-Unis qui se gaussent de cette unanimité est le pays qui a le plus déféqué sur cette assemblée durant les vingt dernières années, encore une fois ne pas se fier aux apparences, l’Amérique est en soins palliatifs et va bientôt devoir être placée sous respirateur artificiel, jusqu’à ce que les Russes prennent la décision finale de la débrancher.
    Et, c’est dommage que des militaires qui font l’analyse ne l’évoquent pas, mais, la stratégie est une manière de penser qui permet de classifier et hiérarchiser les évènements afin de choisir le procédés à mettre en place les plus efficaces pour parvenir à un objectif déterminé.
    Nous sommes clairement dans deux méthodes qui s’opposent, les doctrinaires occidentaux contre les stratèges russes.
    À chaque situation correspond une stratégie chez les Russes, d’où la difficulté pour beaucoup à parvenir à une lecture sensée les concernant.
    Nos sociétés occidentales ont fonctionné à rebours car les gens qui s’en sont emparées afin de s’y enrichir ne voulaient pas d’esprits critiques susceptibles de les défaire des possessions volées qu’ils accumulent en masse, alors ils fabriquent des êtres spécialisés, très bons dans ce pourquoi ils sont prévus, totalement incompétents faces aux imprévus, quant ailleurs dans le monde les connaissances sont cumulatives et s’enrichissent à chaque génération. Nous, les Occidentaux, sommes condamnés à la redécouverte perpétuelle au hasard des expériences que nous traversons, nous ne sommes plus des cellules avec un noyau central, c’est une sorte de division cellulaire non fondamentale, un même être est divisé en deux, son corps avec lequel il fait ce qu’il veut et son esprit qui appartient à son État, évidemment, laïc, il y a bien des plantes qui poussent sans racines, mais la nature humaine n’avait pas prévu que nous nous élevions comme cela, nous sommes en mode humain désactivé, alors que les autres dans ce monde ne vivent pas sans transmission.
    Par conséquent, dans cette guerre, de ce qu’on croit élite, les premiers sont érigés sur leurs principes et leur système, ils sont totalement incapables d’en changer, alors qu’en face c’est l’adaptation permanente, c’est l’équivalent de la guerre entre Néandertal et Homo sapiens, on peut pas dire quand exactement elle prendra fin, mais l’issue on la connait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.