Avez-vous déjà entendu parler du regrowing ? Cette méthode zéro déchet vous permet littéralement de cultivez vos déchets alimentaires. De quoi offrir une deuxième vie à vos épluchures, pépins, trognons ou autres chutes de légumes tout en observant la magie de la Vie opérer : en suivant les bonnes étapes, une nouvelle pousse apparait rapidement et la prochaine récolte n’est plus très loin ! L’ouvrage d’Aurélie Murtin, intitulé Cultivez vos déchets : faites repousser vos fruits et légumes, nous accompagne dans la mise en œuvre de ces différentes pratiques grâce à des pas à pas joliment illustrés et des astuces tirées de sa propre expérience au potager. Que vous disposiez d’un simple rebord de fenêtre, d’un balcon ensoleillé ou d’un interminable jardin, c’est à vous de jouer !

Chaque année en France, près de 10 millions de tonnes de nourritures consommables sont gaspillées sur le territoire, soit 150 kg d’aliments par habitant en moyenne. Dans les ordures ménagères et assimilées, on trouve encore l’équivalent de 20 kg de déchets alimentaires, dont 7 kg de produits toujours emballés.

Aurélie Murtin et son nouvel ouvrage “Cultivez vos déchets” – Crédit : Aurélie Murtin @Damebio

Réduire d’urgence le gaspillage alimentaire

Alors que la France, comme d’autres pays de l’Union européenne, semble avoir des difficultés à faire face à cet enjeux alimentaire, l’Agence de la Transition écologique française (Ademe) assure que la réduction du gaspillage est primordiale puisqu’elle répond à un tripe objectif.

Environnemental d’abord, puisqu’à l’échelle mondiale « le gaspillage alimentaire émet autant de gaz à effet de serre qu’un pays dont le niveau d’activité se situerait en 3e position juste après celui de la Chine et des USA », mais aussi économique et social compte tenu des difficultés qui touchent de plus en plus de ménages en Europe mais aussi ailleurs dans le monde.

Si la France s’est engagée à réduire de moitié le gaspillage alimentaire de son territoire d’ici 2025, certains citoyens s’engagent depuis longtemps sur ce chemin.

Cultiver ses déchets alimentaires : la méthode du regrowing

Vrac, zéro-déchet, potager à domicile,… autant de méthodes qui font désormais partie du quotidien de certains français. Aurélie Murtin est l’une d’eux et a fait le choix d’un mode de vie plus naturel, en optant pour une alimentation plus saine, de saison et locale, qui provient essentiellement de son jardin-potager.

C’est dans cette démarche qu’elle publie aujourd’hui son premier ouvrage intitulé Cultivez vos déchets : faites repousser vos fruits et légumes aux Editions Rouergue.

Aurélie Murtin cultive son potager naturel de 85m2 près de Toulouse – Crédit : Aurélie Murtin @Damebio

Pour l’autrice, « cultiver ses déchets de cuisine permet de contribuer à les réduire, à lutter contre le gaspillage tout en s’interrogeant sur nos modes de consommation, sur la manière dont on se nourrit, dont on produit, dont on recycle ».

Elle appelle ainsi ses lecteurs à s’impliquer dans la transition écologique et alimentaire tout en expérimentant avec joie et amusement les merveilles du Vivant. Et ça tombe très bien, puisque la méthode du regrowing en est le parfait exemple !

Venue tout droit des Etats-Unis il y a quelques années, la méthode du regrowing (ou de repousse en français) consiste donc à limiter ses déchets de cuisine en les cultivant une seconde fois. Le principe est simple : au lieu de jeter vos déchets alimentaires à la poubelle, au lombricompost ou dans le fond de votre jardin, conserver-les, avant de les faire tremper dans un peu d’eau. Très vite, les trognons de laitue ou de chou chinois, les racines d’un poireau ou la tige d’un basilic reprendront vie et vous offrirons une nouvelle récolte après avoir été plantés en pot ou en terre.

Une multitudes d’expériences et de cultures

Au fil des pages de son ouvrage très coloré et abondamment illustré, Aurélie Murtin nous partage d’abord les bases de la repousse et de la multiplication des plantes, avant de passer au vif du sujet : le pas à pas des différents déchets à cultiver.

Si les légumes sont mis à l’honneur, la toulousaine explique également à ses lecteurs comment bouturer les herbes aromatiques, récupérer les graines pour en faire des semences ou encore semer directement des noyaux et des pépins. De quoi inspirer nos longues soirées d’été et faire vibrer l’âme de jardinier qui sommeille en chacun de nous !

Le sommaire du livre “Cultivez vos déchets”, d’Aurélie Murtin paru aux Editions Rouergue.

Attention toutefois, tous les légumes ne se prêtent pas au jeu du regrowing, et certains repousseront différemment. Ainsi, en  plongeant dans un fond d’eau le bulbe bien frais d’un fenouil, vous observez après trois à sept jours des mini-pousses vertes qui commenceront à sortir. Après l’avoir planté en terre ou en pot, les pluches vertes, fines et délicates, se multiplieront et seront fin prêtes à être récoltées. Si vous cultivez donc un un nouveau bulbe de fenouil, ce feuillage est idéal pour parfumer vos plats de poisson ou une salade de carottes, conseille Aurélie Murtin.

Les épluchures de pommes de terre seront quant à elle vos meilleures alliées pour récolter par la suite les premières pommes de terre nouvelles ou plus tard des patates de conservation. Pour cela, il suffit de prélever les épluchures qui contiennent des « yeux », soit le commencement de germes, et de les planter en pleine terre ou dans un pot profond selon la technique de lasagne développée dans l’ouvrage.

Cultiver ses propres pommes de terres. – Crédit : Aurélie Murtin @Damebio

En fin de compte, Aurélie Murtin nous offre une multitude de techniques et d’expériences pour faire revivre noyaux de pêche, fanes de radis, pépins d’agrumes ou épluchures de patates douces !  Tout cela vous donnera peut-être envie d’aller plus loin et d’explorer davantage de thématiques comme le jardinage naturel, la permaculture, la foret comestible, l’alimentation saine, le zéro-déchet ou encore la recherche vers plus d’autonomie…

De quoi inévitablement nous faire du bien tout en participant à une transition vers un mode de vie plus soutenable pour la santé de notre planète et des êtres qui la peuplent.

L.A.

Donation





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.