Comme chaque année, la Russie commémore le Jour de la victoire sur l’Allemagne nazie lors de la Grande Guerre patriotique (1941-1945). Lors de son discours, Vladimir Poutine a rendu hommage aux troupes combattant en Ukraine.

C’est une des commémorations les plus importantes de Russie qui se tient ce 9 mai. En effet, comme chaque année, lors du Jour de la Victoire, un défilé est organisé à Moscou pour fêter la victoire sur l’Allemagne nazie lors de la Grande Guerre patriotique (1941-1945). Le président Vladimir Poutine y a tenu un discours, centré notamment sur l’opération militaire menée en Ukraine, et qui vise selon lui à «démilitariser» et «dénazifier» le pays, ainsi qu’à défendre les populations du Donbass.

Vladimir Poutine rend hommage aux troupes combattant dans le Donbass

Rendant hommage aux combattants ayant vaincu l’Allemagne hitlérienne, le chef d’Etat est également revenu sur les raisons de l’opération militaire russe en Ukraine, évoquant la volonté de Kiev d’obtenir l’arme nucléaire et de mener une offensive dans le Donbass.

«La Russie a toujours prôné la création d’une sécurité égale et indivisible», a encore affirmé le président russe, rappelant la proposition, en décembre dernier, d’un accord portant sur les garanties de sécurité mutuelle pour la Russie et les pays de l’Alliance atlantique.

«Les pays de l’OTAN ne voulaient pas nous entendre», a poursuivi Vladimir Poutine, ajoutant : «En fait, ils avaient des plans complètement différents. Et nous l’avons vu. Ouvertement, des préparatifs étaient en cours pour une opération punitive [de l’Ukraine] dans le Donbass, pour une invasion de nos terres historiques, y compris la Crimée.»

Abordant le renforcement de l’OTAN autour de la Russie, Vladimir Poutine a estimé que son pays se trouvait face à une «menace absolument inacceptable».

«Vous vous battez pour que personne n’oublie les leçons de l’histoire», a-t-il notamment lancé à l’attention des forces russes et des combattants des Républiques du Donbass, soulignant qu’ils se battaient «pour la patrie» et pour l’«avenir» de celle-ci.

Ce 9 mai 2022 marque le 77e anniversaire de la victoire de l’Armée rouge sur l’Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale. Plus de 11 000 militaires et 131 véhicules de combat participent au défilé pour célébrer ce Jour de la Victoire.



Source:

One thought on “la Russie commémore la victoire contre le nazisme avec un défilé à Moscou — RT en français”
  1. Il arrivera un moment où l’évidence se fera dans presque toutes les têtes et là il sera trop tard.
    On ne peut pas menacer comme c’est le cas un pays comme la Russie, contrairement à une vieille idée reçue, si frappe préventive il devait y avoir de la part des Russes sur un pays donné, c’est l’idée même d’un enchaînement de réaction qui disparaîtrait parce que cette première frappe va si considérablement sidérer le monde humain qu’il ne voudra pas s’embarquer dans son auto-destruction.
    Nos consciences ne sont pas du tout programmées pour assimiler la disparition spontanée de plusieurs centaines de milliers de personnes voire des millions, il n’y a rien qui puisse nous servir de référence; même en faisant l’effort pour l’imaginer nous serions encore loin de la réalité à laquelle nous serons confrontés.
    J’ai été très étonné par la prise de parole de Poutine qui a salué de nombreux pays amis voisins, c’est difficile de l’affirmer, mais il semblerait que dans un futur proche il puisse y avoir une violente évolution des choses en cours.
    Beaucoup sont trop confiants à ne pas vouloir imaginer l’inimaginable selon eux, à savoir une utilisation de l’arme thermonucléaire, trop confiants pour croire que la Russie n’oserait pas frapper la première les USA ou la Grande-Bretagne, il serait bon de ne pas se faire une certitude de ces choses-là, car elles sont d’un réalisme tel, que s’il se matérialisait nous serions encore plus perdus de ne pas même avoir envisagé le pire.
    Quelque soit la qualité des propagandistes, aucun de leurs mots ne sera capable d’arrêter une seule bombe russe quand celles-ci se présenteront au-dessus de nos têtes, c’est pas vrai.
    Donc, il serait sage que les gens qui ont de la notoriété prennent leur courage et organisent des actions massives afin de produire un choc salutaire dans l’opinion publique, nous agressons la Russie, elle va se défendre quoi qu’il en coûte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.