De jeunes pousses de canne à sucre sur une terre craquelée par la chaleur dans l’Uttar Pradesh.

10 mai 2022 à 18h19,

Durée de lecture : 2 minutes

Climat

Il y a une chance sur deux pour que la température mondiale annuelle moyenne dépasse temporairement 1,5 °C [1] au cours des cinq prochaines années. Telle est la conclusion du nouveau bulletin sur le climat publié le 9 mai par l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

« Une seule année de dépassement du seuil de 1,5 °C ne signifie pas que nous aurons franchi le seuil emblématique de l’Accord de Paris, a précisé Leon Hermanson, membre du service national britannique de météorologie, dans un communiqué de presse. C’est toutefois le signe que nous nous rapprochons d’un cas de figure où le seuil de 1,5 °C pourrait être dépassé pendant une période prolongée. »

La probabilité d’un dépassement temporaire du seuil de 1,5 °C n’a cessé d’augmenter depuis 2015, année où elle était proche de zéro. De 2017 à 2021, la probabilité de dépassement de ce seuil était de 10 %. Elle est désormais de 48 % pour la période 2022-2026.

Lire aussi : Le réchauffement climatique peut être limité à 2 °C si les États tiennent leurs engagements

Limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C plutôt qu’à 2 °C permettrait de sauver des récifs coralliens, limiter l’augmentation du niveau des mers et préserver plusieurs centaines de millions de personnes des évènements climatiques extrêmes et de la pauvreté. Pour éviter de franchir ce seuil des 2 °C, il faudrait que l’ensemble des engagements climatiques pris par les États soit mis en œuvre sans tarder.

En tout cas, les températures ne vont cesser de grimper : la probabilité qu’au moins une année entre 2022 et 2026 soit encore plus chaude que l’année la plus chaude jamais enregistrée (à savoir l’année 2016) est désormais de 93 %.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.