Xavier Moreau, directeur du Centre d’analyses politico-stratégiques, et Karine Bechet-Golovko, professeur invitée à l’université d’Etat de Moscou, reviennent pour RT France sur l’importance du 9 mai en Russie, célébré comme le «Jour de la Victoire»

Alors que se déroulent les commémorations du 9 mai en Russie, Xavier Moreau, directeur du Centre d’analyses politico-stratégiques, et Karine Bechet-Golovko, professeur invitée à l’université d’Etat de Moscou, expliquent pour RT France l’importance de cette date pour le peuple russe ainsi que sur sa signification du point de vue des relations internationales.

D’après Xavier Moreau, le 9 mai est «la fête la plus importante pour la Russie». «Ces dernières années on a pu observer régulièrement que la Russie a souhaité inviter des […] héritiers des acteurs de la Deuxième Guerre mondiale et on a pu observer également que le refus, par exemple de François Hollande de venir participer […] était un moyen politique d’exprimer le désaccord […] avec la politique russe», précise-t-il.

De son côté, Karine Bechet-Golovko, relève que «les cérémonies du 9 mai en Russie sont extrêmement symboliques puisque le 9 mai fait partie de cet élément de constitution de la nation». «Et aujourd’hui, évidemment, dans le contexte du conflit ukrainien, cela a une importance particulièrement importante puisque l’on voit revenir ces mouvements néonazis sur le devant de la scène. On voit revenir cette tentation en Europe de soutenir ces mouvements néonazis […] Et il est extrêmement important, justement, aujourd’hui, de rappeler la mémoire des combats qu’une grande partie des pays européens, des Etats-Unis, de la Grande Bretagne, ont mené avec l’Union soviétique pour écraser le nazisme», ajoute-t-elle.



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.