Par Christelle Néant pour Donbass-Insider

Le 9 mai 2022, la RPD (République Populaire de Donetsk) a fêté le Jour de la Victoire à Marioupol, récemment libérée.

Si habituellement la RPD fête le Jour de la Victoire (9 mai) selon la tradition russe avec un défilé militaire et celui du Régiment immortel à Donetsk (la capitale de la République), cette année l’opération militaire en cours a poussé les autorités à changer leurs plans et à organiser des festivités plus réduites à Marioupol, récemment libérée.

La ville qui a été libérée par l’armée russe et la milice populaire de la RPD il y a un peu plus de deux semaines, a été nettoyée pour accueillir les célébrations.

La milice populaire étant déployée sur le front, il n’y a pas eu cette année de défilé militaire. À la place, les autorités de la RPD ont rallumé la flamme éternelle du mémorial dédié aux victimes du fascisme et celle présente sur celui dédié au soldat inconnu de Marioupol, avec une des vétérans de la ville.

Des fleurs ont aussi été déposées sur les deux sites tant par les autorités de la République, que par des députés russes du parti Russie unie, et les habitants de la ville, qui ont enfin pu ressortir leurs rubans de St Georges, dont la possession était interdite lorsque la ville était sous contrôle ukrainien.

D’ailleurs pour marquer le coup, un énorme ruban de St Georges de 300 mètres de long a défilé dans Marioupol, afin de marquer tant la victoire de 1945, que celle de 2022, qui a permis le retour de ce symbole dans les rues de la ville.

Les vétérans de Marioupol ont été de nouveau mis à l’honneur après huit ans à voir le Jour de la Victoire être réduit de plus en plus au strict minimum. Beaucoup d’habitants nous ont dit leur joie de pouvoir enfin célébrer ce jour de fête d’une manière plus conforme à la tradition, même si cette dernière n’a pas pu être parfaitement respectée à cause de l’actualité.

Si le défilé militaire n’a pas pu avoir lieu car les soldats de la milice populaire et leur équipement sont sur le front, celui du Régiment immortel n’a pu avoir lieu qu’en mode virtuel pour des raisons de sécurité. En effet les craintes de voir le défilé victime d’un attentat terroriste ou d’un bombardement par l’armée ukrainienne ou les bataillons néo-nazis étaient sérieuses.

Il faut se rappeler que le fondateur du régiment Azov, Andreï Biletski, avait menacé de bombarder Marioupol si des festivités y était organisées pour le Jour de la Victoire.

@NewResistancet.me/NewResistance/7746

Ce Jour de la Victoire fut aussi marqué par l’inauguration de deux nouvelles allées dans le parc situé derrière le monument dédié au soldat inconnu : une pour les habitants de Marioupol morts pendant la guerre du Donbass de 2014 à 2022, et une pour les faits d’arme des soldats de l’armée russe et de ceux de la milice populaire de la RPD lors de la libération de Marioupol.

Une distribution de repas chaud a aussi été organisée pour les habitants de Marioupol, près du monument dédié au soldat inconnu.

Pendant toutes les festivités les bombardements de l’armée russe et de la milice populaire de la RPD contre l’usine Azovstal étaient clairement audibles. Mais cela n’a en rien effrayé les habitants de Marioupol qui ont participé avec joie et fierté à cette célébration du Jour de la Victoire aux couleurs du drapeau de la victoire soviétique, de la RPD, et de la fédération de Russie.

Voir le reportage filmé sur place sous-titré en français :

Christelle Néant

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.