L’IA / le Transhumanisme est notre plus grande menace.

Vous êtes-vous déjà interrogé sur l’intelligence artificielle et sur la manière dont elle va changer la vie humaine, la société et le monde en général ?

Lorsque tout devient lié à tout le reste, la matière devient esprit, et les possibilités deviennent infinies.

On peut en dire autant de l’intelligence artificielle (IA), qui est passée d’un rêve de science-fiction à un élément de notre quotidien au cours des dernières années.

On prévoit que d’ici 2030, l’IA deviendra une partie indéniable de la vie humaine et de la société, tout comme les smartphones. Selon un rapport de PWC, l’intelligence artificielle apportera 15 700 milliards supplémentaires à l’économie mondiale d’ici à 2030.

Examinons l’avenir que l’IA nous réserve.

Soins de santé

L’IA a déjà révolutionné le secteur des soins de santé en aidant à personnaliser la prestation des soins, en créant des modèles qui détectent les maladies potentiellement mortelles à un stade précoce et en évaluant le risque et le taux de réussite des options de traitement.

Les patients atteints de cancer seront les plus grands bénéficiaires de l’IA à l’avenir.

On s’attend à ce que, dans cinq ans, l’IA contrôle l’utilisation des médicaments de chimiothérapie en ce qui concerne le calcul du dosage et l’optimisation des régimes de chimiothérapie.

Des essais cliniques sont en cours pour utiliser l’IA afin de calculer des zones cibles plus précises pour la radiothérapie de la colonne vertébrale, ce qui permettra un traitement rapide et précis.

De même, il y aura des systèmes de détection assistée par ordinateur (DAO) pour le diagnostic en médecine générale, ce qui permettra de réduire de 70 % les diagnostics erronés, d’éviter les opérations chirurgicales inutiles et de proposer des mesures correctives plus précises.

Une étude de l’université de New York a révélé que l’IA était plus apte à détecter les cancers du sein chez les femmes que la pathologie humaine, ce qui signifie que l’IA voit des choses que l’œil humain ne peut pas voir.

(Note Flo : ceci est un cheval de Troie car aucune maladie ne devrait exister dans un monde normal. De plus nous avons des traitements naturels et des technologies de guérison qui sont volontairement dissimulées à la population de surface.)

Le shopping en 2030 sera différent

L’IA influencera considérablement votre expérience d’achat en 2030.

Plus de 45 % des supermarchés n’auront plus de caissières en 2030. Il vous suffira d’entrer dans un magasin, de prendre ce que vous voulez et de partir. Pas de files d’attente, pas de caisses.

Amazon Go mène déjà cette transition en lançant des magasins de proximité sans caisse en 2020, tandis que d’autres chaînes comme Walmart et Sam’s Club vont bientôt leur emboîter le pas.

La réalité augmentée sera couramment utilisée pour simuler une expérience d’achat en personne. Les clients pourront voir comment un produit se présentera chez eux dans une expérience interactive à 360 degrés. Shopify AR est un exemple d’un tel outil créant une expérience d’achat immersive.

Dans les 30 minutes qui suivent le clic sur le bouton « Commander maintenant », un drone vous apporte le produit sur le pas de votre porte. Imaginez que vous soyez assis sous votre porche à regarder un magnifique coucher de soleil avec des milliers de drones qui bourdonnent autour de vous pour livrer des colis.

Réalité virtuelle soutenue par l’IA

Imaginez un monde virtuel aux possibilités infinies, où vous pouvez rencontrer, travailler, investir et jouer avec d’autres personnes dans le monde entier, simplement à l’aide de lunettes virtuelles et d’un casque.

C’est ce que Facebook (désormais Meta) est en train de réaliser. Le Metaverse remplacera la réalité par des simulations informatisées. Selon M. Zuckerberg, il s’agit de la prochaine évolution de la connexion sociale, qui vous permettra de partager non seulement des moments mais aussi des expériences avec d’autres personnes.

En 2030, vous pourrez assister à des concerts depuis votre canapé, travailler et avoir des réunions virtuelles en personne avec vos collègues, faire du shopping et investir dans des biens immobiliers virtuels.

Si les métavers ouvrent la porte à des possibilités insondables, ils peuvent aussi présenter des risques sociaux et éthiques que nous aborderons dans un autre article.

Une banque intelligente

La banque en 2030 sera différente, plus sophistiquée, plus efficace et plus lucrative.

Les représentants de la clientèle seront remplacés par des chatbots, qui traiteront une multitude de demandes en peu de temps, améliorant ainsi l’expérience client.

Les robots-conseillers deviendront la norme. Ils deviendront les principaux changeurs de jeu pour le secteur bancaire, faisant gagner beaucoup de temps aux gestionnaires de patrimoine et les complétant dans la prise de décisions rentables.

L’IA personnalisera l’expérience client à un point tel que la présentation d’une pièce d’identité dans une banque ne sera plus nécessaire, et qu’une simple reconnaissance faciale sera utilisée pour vérifier et produire tous les détails de votre compte.

Voitures autonomes

L’intelligence artificielle (IA) et les voitures autonomes sont les sujets les plus complémentaires de la technologie. Il s’agit d’un combat à la vie à la mort entre des milliardaires rivaux, de Tesla à Aurora en passant par AutoX.

Il existe six niveaux de systèmes de conduite automatisée des véhicules. Actuellement, nous en sommes au niveau 2, et d’ici 2030, nous atteindrons le niveau 5 d’autonomie, c’est-à-dire des voitures totalement sans conducteur.

On estime que d’ici 2030, il y aura 62,4 millions de voitures à conduite automatisée sur le marché, contre 20,4 millions en 2021.

Ces voitures devraient représenter environ 12 % des immatriculations totales de voitures d’ici à 2030.

Les robots seront partout

La robotique est un domaine passionnant mais controversé de l’IA.

Le nombre total de robots dans le monde atteindra 20 millions d’ici à 2030. Selon Oxford Economics, ces robots seront responsables de la perte de 20 millions d’emplois dans le secteur manufacturier.

Toutefois, les progrès de l’IA signifieraient également que les robots joueront un rôle plus important dans les soins de santé, la construction, l’hôtellerie, l’agriculture et le divertissement.

Les ingénieurs de Disney pictures ont déjà développé des centaines de robots pour les aider à concevoir des animations. Amazon a également doublé ses effectifs de robots pour les porter à 200 000 en 2021.

De même, les chirurgies assistées par des robots permettraient aux médecins de pratiquer des opérations peu invasives avec plus de souplesse, de précision et de contrôle.

Plus besoin de salles de classe

Les systèmes éducatifs alimentés par l’IA remplaceront presque les instructions directes d’ici 2030.

Les logiciels d’apprentissage adaptatif seront capables d’apprendre les préférences et les performances passées des étudiants, puis de suggérer des domaines d’amélioration nécessitant une attention particulière.

L’adoption de l’apprentissage adaptatif signifierait que le rôle des enseignants va changer. L’enseignant deviendra alors un motivateur, un concepteur d’horaires et un mentor pour les élèves.

L’agilité des logiciels signifierait également que le programme scolaire serait réduit à 3 ou 4 heures par jour, tandis que le temps restant serait utilisé pour doter les élèves de compétences pratiques ou les aider à explorer des domaines d’intérêt personnel.

Simulations profondes

L’IA sera utilisée à des fins de manipulation. Une de ces technologies d’IA spécieuse est le Deep Fake.

La technologie Deepfake utilise le comportement d’une personne, comme sa voix, son visage, ses expressions faciales typiques ou ses mouvements corporels, pour créer de manière trompeuse des vidéos pratiquement identiques au contenu original. Ainsi, elle montrera des personnes réelles disant ou faisant des choses qu’elles n’ont jamais dites ou faites.

On prévoit que les Deepfakes et l’imagerie IA pourraient représenter 90 % de toutes les vidéos en ligne d’ici à 2030.

Il y aura une concurrence intense pour créer et éliminer les deepfakes à l’avenir, car la technologie deviendra facilement accessible à tous, ce qui rendra difficile de distinguer le contenu authentique du faux.

Pertes massives d’emplois

L’IA provoquera des déplacements massifs d’emplois d’ici à 2030. La majorité des emplois quantitatifs ou objectifs, par exemple la comptabilité, les appels au service client, les réceptionnistes, etc. seront remplacés par l’IA.

Le McKinsey Global Institute prévoit que d’ici 2030, environ 45 millions d’Américains (1/3 de la main-d’œuvre totale) perdront leur emploi à cause de l’automatisation.

Questions de vie privée

Le plus grand risque social de l’IA est la violation de la vie privée.

Au fur et à mesure que l’intelligence artificielle évolue, elle amplifiera la capacité à utiliser les informations personnelles pour des raisons commerciales et politiques.

Votre autonomie en tant qu’individu sera grandement compromise car, d’une part, les gouvernements suivront leurs citoyens dans leurs déplacements, tandis que les entreprises, d’autre part, surveilleront votre comportement en ligne pour vous proposer des publicités qui correspondent à vos habitudes de navigation passées.

Il s’agit d’une zone grise de l’IA qui a été fortement critiquée et examinée par les militants des droits de l’homme.

Il est vraiment difficile de prédire ce que l’avenir nous réserve, mais une chose est sûre : L’IA en fait partie intégrante.

Source : https://curiosmos.com/10-ways-artificial-intelligence-will-completely-change-the-world-by-2030/

Traduction : https://exoconscience.com



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.