Les citoyens tchèques qui souhaitent rejoindre les forces armées ukrainiennes pourront le faire sans risquer des poursuites judiciaires dans leur pays, a fait savoir jeudi le Premier ministre tchèque Petr Fiala.

Selon la législation tchèque, il est interdit pour les Tchèques de rejoindre des forces armées étrangères à moins d’avoir une dérogation émanant du président tchèque qui est le chef des armées.

Tout contrevenant encourt jusqu’à cinq ans de prison.

Selon l’agence de presse CTK, au moins 300 personnes ont fait des demandes de dérogation pour répondre à l’appel de l’Ukraine à rejoindre les forces ukrainiennes pour combattre la Russie.

Petr Fiala a indiqué qu’après s’être entretenu jeudi avec le président Milos Zeman, les deux hommes ont convenu d’accorder l’immunité à ceux qui rejoindront les forces ukrainiennes plutôt que d’accorder des dérogations individuelles. La République tchèque est membre de l’Otan depuis 1999.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.